Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

A. Genevard : "Nous n'avons pas de leçon à recevoir de Najat Vallaud-Belkacem"

Annie Genevard et Najat Vallaud-Belkacem ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

La députée du Doubs et déléguée générale à l’éducation pour les Républicains fustige la réaction de la ministre suite aux propositions des Républicains réunis en convention ce mercredi 6 avril sur les thèmes si essentiels de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.

Publicité

Un peu trop facile pour les Républicains. Najat Vallaud-Belkacem revient régulièrement sur l'héritage laissé par Sarkozy au pouvoir en matière d'éducation. Une réaction "puérile" du type  "ce n'est pas moi, c'est lui" selon Annie Genevard qui appelle la ministre à ne pas nier les échecs du bilan éducatif des socialistes qu'elle juge "accablant"

"Comment la ministre peut-elle nier l'échec retentissant de la réforme des rythmes scolaires dont les enseignants estiment à 74 % qu'elle a un impact négatif sur les élèves ?

Comment la ministre peut-elle nier la révolte des enseignants contre sa calamiteuse réforme du collège qui affaiblit d’indispensables disciplines et supprime des dispositifs qui réussissaient aux élèves ?

 Comment la ministre  peut-elle nier le jugement sévère du Comité de suivi de la loi de Refondation de l'école qui n'a concrétisé aucune de ses promesses qu'il s'agisse de la scolarisation des moins de 3 ans, de la formation des enseignants, du très contesté Conseil Supérieur des programmes... ?

Comment la ministre peut-elle nier que le décrochage scolaire, malgré ses manipulations statistiques, ne diminue pas ? 

Comment la ministre peut-elle nier que la violence et la radicalisation gagnent du terrain ?

Comment la ministre peut-elle nier que notre école est à la peine et que ses enseignants se désespèrent de n'être pas suffisamment reconnus et valorisés ?"

 Info +  

Lors de leur convention "Éducation et de l'Enseignement supérieur" les Républicains ont émis les idées suivantes 

  • Combat pour la maîtrise de la lecture.
  •  Placer le maître et le savoir au centre du système éducatif.
  •  Le sens du métier d’enseignant : la transmission des savoirs et non pas la résolution de tous les problèmes que connaît notre société.
  •  Donner un rôle accru au chef d’établissement
  • Autorité devait être restaurée et l’excellence développée.
  •  Importance de la formation de nos enseignants avec la nécessité d’un cahier des charges précis.
  •  Revaloriser le mérite au sein d’une école qu’ils veulent apaisée où l’on apprend à aimer la France.
Damien

Votre météo avec

Evénements de paris