Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L'ENSMM mise sur un outil du futur : l'imprimante 3D métal

M. Bernard Cretin directeur de l’ENSMM (à droite) et M. Christophe Dielemans, Responsable du Pôle entreprises (au milieu) DR/ENSMMP1bR - cliquez sur l'image pour agrandir
Présentation de pièces (la lettre µ) réalisées avec l’imprimante 3D DR/ENSMMP1br - cliquez sur l'image pour agrandir
Révolution 3D

L'Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM) de Besançon vient de s'équiper d'une imprimante 3D métal, considérée comme un outil du futur pour la fabrication industrielle.

Publicité

"L’impression 3D plastique est aujourd’hui très largement diffusée mais ses équivalents utilisant des métaux ou des céramiques restent peu répandus alors que les grands groupes commencent à les mettre en œuvre", précisent les responsables de l'ENSMM dans un communiqué.

L'école bisontine prend ainsi le virage technologique et fait partie des toutes premières écoles d'ingénieurs à s’équiper de ce type de matériel pour des besoins pédagogiques. Cette imprimante 3D métal de grande précision "permettra d’une part de compléter les outils pédagogiques existants et d’autre part de sensibiliser le tissu économique local qui pourrait être amené à choisir ce type de procédé", ajoutent-ils.

Des objets dans une quinzaine de métaux

De type ProX100, cette imprimante est fabriquée en France à Rio et est commercialisée par la société américaine 3D Systems Corporation. Elle utilise un procédé de frittage laser qui permet de fabriquer des pièces dont la qualité est équivalente à celles qui sont obtenues par des techniques de fonderie ou d’usinage.

Comme toute technique d’impression 3D, la conception d’une pièce démarre par la création du modèle 3D à l’aide d’un logiciel de CAO comme CATIA ou Pro/ENGINEER, tous deux disponibles à l’école. L’étape suivante, réalisée par un autre logiciel, consiste à découper l’objet en une multitude de couches d’épaisseur fixe.

L’imprimante assure la fabrication d’objets dans une quinzaine de métaux, comme l’acier, l’aluminium ou encore le titane. Cette technique complète l’usinage traditionnel, en permettant la fabrication additive de pièces aux géométries complexes qui ne sont pas accessibles classiquement, ouvrant du même coup de nouveaux champs de développement aux entreprises.

Des implants dentaires, au prototypage ou la production de moules

Elle est généralement utilisée dans les domaines de l'aéronautique, de l'automobile et du médical, pour les implants dentaires par exemple. Elle peut aussi servir au prototypage et la fabrication d’outillage ou la production de moules.

Une journée de présentation et de réflexion autour de la révolution 3D sera notamment organisée le 11 mars prochain.

Hannah

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mathieu SLOL
Jeu, 14 Décembre 2017 18h30
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00
SALLE BATTANT 48 rue Battant - 25000 Besançon - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h30
HABITAT JEUNES LES OISEAUX - Besançon
Ven, 8 Décembre 2017 0h00 - Ven, 15 Décembre 2017 0h00
19 rue Alain Savary, Besançon TEMIS - Besançon
© DR
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
2 Place du Théatre besançon - Besançon