Alerte Témoin

Alerte aux plantes invasives en Franche-Comté !

Publié le 06/04/2009 - 15:26
Mis à jour le 06/04/2009 - 15:26

Elles sont petites, vertes, mais surtout très envahissantes. Nous ne parlons pas ici d’extra-terrestres, mais de ces nouvelles plantes qui envahissent petit à petit notre région. Le conservatoire botanique national de Franche-Comté en a recensé 87 espèces. Parmi les plus connues : l’ambroisie ou encore, la renouée du Japon.

Pour être qualifiée « d’invasive », une plante doit réunir plusieurs critères : elle doit être exotique, c'est-à-dire provenir d’une région du monde différente de sa zone d’adaptation. Elle doit avoir ensuite réussi à se développer sans que la faune ou la flore déjà présentes ne puissent la concurrencer.

 

En Franche-Comté, l’une des plus répandues est la renouée du Japon. Considérée comme une plante très décorative avec ses petites fleurs blanches apparaissant en septembre-octobre,  elle a longtemps été introduite dans beaucoup de jardins et vendue par des jardineries. Dépourvue de prédateurs locaux et de compétiteurs, elle s’est très vite avérée défavorable à la biodiversité et donc potentiellement dangereuse.

 

Cette plante est présente principalement le long des cours d'eau mais également sur des terrains nouvellement remblayés par des matériaux contenant un résidu de plante. Sa propagation se fait soit naturellement par les crues qui la transporte, soit par l'homme (fauche, transport par le matériel, …)

 

En 2009, le Conseil général du Doubs a même décidé de lutter contre la renouée du Japon le long de la RD 39 Vallée du Dessoubre. Plusieurs agents sont  chargés de faucher et de recoloniser les sites en replantant une végétation autochtone.

 

Autre plante, autres problèmes : l’ambroisie. Cette plante, originaire d’Amérique du Nord est reconnue pour son pollen très allergisant. En Rhône-Alpes, où l’espèce est bien implantée, 6 à 12% de la population serait allergique à son pollen. Un plan de lutte a d’ailleurs été mené dans le Jura, avec notamment une campagne de prévention par le biais de plaquettes d’informations.

 

Pour l’instant, les techniques les plus fiables et les plus écologiques resteraient le fauchage répété. Autre solution : la manger ! En effet, l’ambroisie est une lointaine cousine de la rhubarbe, parait-il très consommée par les japonais. Avis aux amateurs…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.9
    ciel dégagé
    le 12/07 à 12h00
    Vent
    5.29 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    34 %

    Sondage