Bientôt de nouvelles éoliennes en Franche-Comté ?

Publié le 10/01/2013 - 10:48
Mis à jour le 16/06/2015 - 10:26

Le plateau débat public de la Maison de l'environnement de Franche-Comté organise une soirée d'échanges le 17 janvier prochain autour du développement éolien en région.

eolienne.jpeg
© S Bedard

Autour du vent

PUBLICITÉ

Le rendez-vous est donné à 20h, à l'espace Gandhi à Audincourt. Plusieurs intervenants prendront la parole à cette occasion tels que Nicolas Ugalde-Lascorz de France Énergie Éolienne et Jean-Pierre Dufour, Maire de Chamole, représentant l'association Vents du Grimont.

"Depuis 2011, nous avons un certain nombre de demandes de création de parc éolien en Franche-Comté", précise André Linderme, président de France Nature Environnement (FNE) Doubs. "C'est un sujet qui peut prêter à débat, plusieurs associations n'y sont pas favorables d'où l'intérêt de cette réunion."

Les secteurs de l'Isle-sur-le-Doubs, Baume-les-Dames et Quingey concernés

Dans le département, plusieurs implantations d'éoliennes auraient été évoquées sur les collines à l'Est, dans le secteur de l'Isle-sur-le-Doubs, de Baume-les-Dames ainsi que sur les hauteurs de Quingey.

"C'est dans le Doubs que les demandes émergent le plus. Il faut savoir que la Franche-Comté est une région où la part d'éolien est assez faible, ce qui est logique étant donné que nous sommes dans un climat continental, peu venteux. Pour qu'il y ait du potentiel, il faut donc placer les éoliennes en hauteur", commente André Linderme.

"Nous défendons les énergies alternatives"

L'emplacement des éoliennes en région est donc soumis à certaines contraintes topologiques et techniques (en fonction aussi des couloirs aériens). Systématiquement installées en hauteur, les éoliennes peuvent mesurer jusqu'à 150 mètres, "ce qui peut poser problème pour certains qui jugent que l'impact paysager et visuel est trop important."

Un projet fait pourtant office d'exemple en région. "Le parc de 15 éoliennes du Lomont fonctionne depuis trois ou quatre maintenant et fournit une production d'électricité équivalente aux besoins de 20 000 habitants", souligne André Linderme.

"À France Nature Environnement, nous défendons les énergies alternatives", ajoute t-il. L'éolien, au même titre que la géothermie ou le photovoltaïque. "Eux-aussi sont encore à développer", juge le président de la fédération du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sécheresse de 2018 dans le Doubs : la commune d’Uzelle, également reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 19 novembre 2019, paru au Journal officiel du 30 novembre 2019, la commune d’Uzelle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2018 au 31 décembre 2018.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.56
légère pluie
le 15/12 à 18h00
Vent
2.89 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
86 %

Sondage