Dégradations à Besançon : prison avec sursis pour deux Gilets jaunes

Publié le 07/10/2019 - 16:37
Mis à jour le 07/10/2019 - 16:37

Deux Gilets jaunes de 19 et 21 ans ont été condamnés respectivement lundi 7 octobre 2019 à 3 mois de prison avec sursis et à 4 mois avec sursis et mise à l'épreuve pour des dégradations commises lors d'une manifestation samedi à Besançon.

gilet jaune
© Hélène Loget
PUBLICITÉ

"Ils ont reconnu avoir dégradé une porte devant la façade de la préfecture du Doubs, avec des éléments métalliques (type barres de fer), et lancé des canettes sur les forces de l'ordre", a indiqué le procureur de la République à Besançon, Etienne Manteaux.

Interdiction de paraître dans le Doubs et interdiction de manifester pendant 18 mois

Les deux hommes, domiciliés dans l'Ain, ont été jugés en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) par le tribunal correctionnel de Besançon. Leur peine a été assortie d'une interdiction de paraître dans le département du Doubs et d'une interdiction de participer à une manifestation publique pendant 18 mois.

Samedi à Besançon, trois autres personnes avaient été interpellées en marge d'une manifestation "pour les services publics" ayant réuni quelque 500 personnes. Elles avaient été remises en liberté sans poursuite, d'après une source judiciaire.

La préfecture avait évoqué "un noyau dur d'une centaine de Gilets jaunes" qui s'en était pris "à coups de barre de fer" à un échafaudage installé sur la façade de la préfecture, où les forces de l'ordre n'étaient pas positionnées.

Les gendarmes mobiles, appuyés par des policiers locaux, avaient fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, selon la même source, qui a précisé qu'il n'y avait eu aucun blessé.

(AFP)

2 Commentaires

Prison Ferme et Remboursements des dégradations Volontaires
Publié le 8 octobre à 06h32 par Pascal Carry • Membre
les prisons debordent mais des TIG serait utiles et remboursement bien sur
Publié le 8 octobre à 08h26 par marius robert • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire