GéNéRiQ : « Ne bougez pas, c’est nous qui allons vous apporter la musique populaire près de chez vous ! »

Publié le 30/10/2013 - 14:17
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:57

Du 15 au 24 novembre prochains, la septième édition du festival GéNéRiQ envahit l'Est de la France et invite les artistes et le public à de nouvelles expériences, loin du circuit habituel. 100 concerts, 70 artistes, 17 villes, 3 accents régionaux différents… L'éclectisme sera au rendez-vous !

capture_decran_2013-10-30_a_14.04.03.png
capture_decran_2013-10-30_a_14.04.03.png
PUBLICITÉ

L’organisation de ce festival est soutenue par Les Eurockéeennes de Belfort, La Vapeur à Dijon, La Poudrière de Belfort, La Rodia à Besançon, Le Moloco à Audincourt et le Noumatrouff à Mulhouse.

L’objectif de cet « anti-festival » est de « faire venir la musique populaire en ville plutôt qu’à Malsaucy par exemple » précise Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de Belfort, « c’est faire le contraire des Eurocks : ne bougez pas, c’est nous qui allons vous apporter la musique près de chez vous ! ».

Selon Kem Lalot, programmateur des Eurockéennes, il fallait rendre ce festival « le plus éclectique possible ». Promesse tenue puisque tous les styles musicaux seront rassemblés lors de cette septième édition : rock, garage rock, post-rock, chanson française, électro, hip hop, new wave, slam, musique traditionnelles, death metal, soul, bossa, pop, techno, indie rock, folk, tropical bass etc.

Deux francs-comtois à l’affiche

Pour cette nouvelle édition du festival, le seul projet artistique bisontin qui se produira est Mayerling qui jouera au Moloco le 23 novembre aux côtés de Birth of Joy et de Chokebore, et au musée archéologique de Dijon le 24 novembre. Quant au rappeur belfortain Pih Poh, il jouera lors des Silent Party aux patinoires de Dijon (21/11), Epinal (22/11) et de Belfort (23/11).

Un festival peut en cacher un autre… plus exotique !

Cette année, GéNéRiQ ouvre ses portes au Sakifo, festival de l’Île de la Réunion, qui vous transporte jusqu’aux rives musicales de l’océan indien. Au programme : Christine Salem, Nathalie Natiembe, Kithara, Gran Kino, René Lacaille, Motel Mari, Seb The Player et Bo Houss.

A ne pas manquer cette année…

Les têtes d’affiche sont nombreuses : Christophe (et ses mots bleus) jouera le 15 novembre au théâtre Le Granit à Belfort, les parisiens de Fauve joueront au Noumatrouff le 20 novembre et le 21 à La Vapeur à Dijon. Birth of Joy enflammera la scène du Moloco le 23 novembre, Alex Beaupain jouera à l’auditorium de La Louvière à Epinal le 19 novembre, les Irlandais de Villagers se produiront le 19 novembre à La Rodia et le 21 novembre à La Vapeur. Enfin, l’américain Hanni el Khatib jouera le 19 novembre à La Vapeur etc.

43 rendez-vous GéNéRiQ en Franche-Comté

A Besançon, Pontarlier et Baume-les-Dames, GéNéRiQ vous propose treize rendez-vous, de la Rodia aux Ateliers Zone Art, du Centre Dramatique National de Besançon au Musée de Pontarlier, sans oublier l’Abbaye de Baume-les-Dames, les bars et autres lieux publics qui accueilleront 26 des 65 artistes programmés cette année. 

A Belfort et dans le Pays de Montbéliard, le festival vous propose 30 rendez-vous, de la Poudrière au Moloco, du Théâtre Le Granit à la Maison de la Négritude et des Droits de l’Homme, sans oublier les bars, les appartements et autres lieux publics qui accueilleront 34 des 65 artistes programmés cette année 

Des concerts sont également à voir en appartement, dans des musée, uen agence bancaire, un salon de coiffure, une prison etc.  

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.19
peu nuageux
le 23/05 à 21h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1016.59 hPa
Humidité
90 %

Sondage