Haute-Saône: des couleuvres en fuite sèment la panique dans un immeuble

Publié le 26/02/2012 - 21:06
Mis à jour le 26/02/2012 - 21:10

Deux couleuvres américaines échappées de leur vivarium perturbent sérieusement la tranquillité des habitants d'un petit immeuble de la commune de Faverney en Haute-Saône, même si elles ne sont pas venimeuses, a-t-on appris dimanche auprès des pompiers et des gendarmes.

PUBLICITÉ

Un collectionneur qui possédait cinq couleuvres américaines, pouvant mesurer jusqu'à 1,50 mètre de long, a laissé s'échapper ses reptiles vendredi. Il a pu en rattraper deux mais les trois autres ont disparu dans les gaines d'aération de ce petit immeuble qui compte huit appartements, selon les

pompiers qui ont confirmé une information de l'Est Républicain. L'une des trois fuyardes a pu être rattrapée samedi mais deux étaient encore en fuite dimanche matin, ce qui ne manquait pas d'inquiéter les habitants de cette tranquille bourgade d'un millier d'habitants.



"L'ensemble des locataires ont été avertis et rassurés, et le maire a fait appel à un piégeur de serpents professionnel", ont précisé les pompiers.   "Ce sont des animaux en vente libre dans les animaleries, ils sont plutôt destinés aux débutants qui souhaitent s'initier aux reptiles", ont expliqué les gendarmes, ajoutant: "A priori les deux couleuvres sont encore dans l'immeuble: elles aiment plutôt la chaleur et vu le temps qu'il fait elles ne sont sans doute pas sorties".

Le propriétaire était en règle et les reptiles "ne présentent un danger quepour les personnes phobiques", qui auraient très peur des serpents. Selon l'Est Républicain, plusieurs locataires ont préféré quitter les lieux pour aller passer une nuit plus tranquille chez des parents.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sécheresse de 2018 dans le Doubs : la commune d’Uzelle, également reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 19 novembre 2019, paru au Journal officiel du 30 novembre 2019, la commune d’Uzelle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2018 au 31 décembre 2018.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.46
nuageux
le 11/12 à 0h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
62 %

Sondage