La Bisontine : une charte pour éviter les arnaques des restaurateurs ?

Publié le 27/06/2008 - 18:25
Mis à jour le 27/06/2008 - 18:25

Visiblement la mairie de Besançon n’a pas anticipé la propension des restaurants à se faire de la marge…

1214300801_la_bisontine_006.jpg
La Bisontine, une (trop?) belle opportunité pour les restaurateurs ©carvy
PUBLICITÉ

Pour la Ville de Besançon, le lancement de la Bisontine a été une excellente opération en termes de communication. 15000 bouteilles ont déjà été écoulées…

Pour certains restaurateurs, c’était l’occasion de faire « pétiller » les additions comme nous l’avait signalé plusieurs lecteurs dès la mise en vente sur table. 4,50 € pour un litre de cette eau certes précieuse, soit pratiquement 30 francs ! Comme le prix de la Badoit… 

Il faut savoir que l’entreprise Rième vend la bouteille à 45 centimes d’euros (4 centimes sont reversés à la Ville de Besançon). Ce n’est donc pas une multiplication par 3, 4 ou 5, habituellement pratiquée sur les boissons, mais une multiplication par 8, 9 ou 10 qui est appliquée dans les restaurants.

Quelques prix relevés :

– Le Chalet du Cervin : 4,50 €

– L’Escale à Beure : 4 €

– La Taverne de Maître Kanter : 3,90 €

– Rosabianca Granvelle: 3,90 €

– La brasserie bisontine 1802 : 3,60 €

– La brasserie du Commerce : 3 €

Ces pratiques excessives -on peut parler d’arnaque- ont fait dresser les cheveux sur la tête à certains élus. A tel point que la mairie envisagerait de faire signer une charte aux restaurateurs qui souhaitent vendre La Bisontine. Une charte qui cadrerait son prix dans des limites plus proches du raisonnable en conformité avec l’éthique du développement  durable tant mise en avant sur les étiquettes de La Bisontine.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.58
nuageux
le 23/07 à 21h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1017.25 hPa
Humidité
68 %

Sondage