La SNCF a ajouté 500.000 places dans les trains cet été par rapport à 2019

Publié le 23/06/2022 - 14:24
Mis à jour le 07/07/2022 - 11:11

Pour l'été, la SNCF a mis en vente 500.000 places supplémentaires par rapport à 2019 dans les trains afin de répondre à la demande "record", a affirmé jeudi son PDG Jean-Pierre Farandou.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

"On est parti pour un été record, même au-delà de 2019 (...) on a déjà vendu huit millions de billets pour juillet et août, c'est 10 % de plus qu'en 2019, donc on voit une poussée très forte", a-t-il déclaré sur France 2, précisant que la SNCF allait "mettre en place 500.000 places supplémentaires face à ce succès".

Ces places sont d'ores et déjà proposées sur les canaux de vente, a précisé la SNCF à l'AFP, ajoutant qu'il s'agit d'un volume supplémentaire par rapport à l'offre de l'année 2019 et que les plans de transport ont été adaptés.

"On est à bloc, on rajoute des rames, on fait des compositions doubles avec deux rames à la fois", a ajouté M. Farandou, saluant la mobilisation des cheminots pour assurer le départ en vacances des Français qu'il a appelés à prendre le train plutôt que leur voiture par "souci citoyen".

Les trains sont, selon M. Farandou, complets les jours de grand départ mais "il reste des places" en dehors de ces périodes.

Différents mouvements de grève agitent actuellement la SNCF, notamment en Île-de-France avec un trafic perturbé par des travaux qui entraînent des changements de dernière minute de plannings des conducteurs, dénoncés par les syndicats. Des revendications salariales sont également venues se greffer aux protestations.

Interrogé sur ces mouvements, M. Farandou a reconnu une "période difficile", notamment en région parisienne pour les usagers et les conducteurs, et indiqué que des discussions avec les partenaires sociaux étaient "engagées" avec "toutes les options" sur la table.

"J'essaye de pratiquer un dialogue social de solution et de construction et pas trop un dialogue social d'obstruction (...) qui pénalise les usagers et les clients", a-t-il dit, faisant état d'un climat social "un peu tendu mais pas que à la SNCF" notamment en raison des difficultés relatives au pouvoir d'achat.

Au sujet de l'augmentation du prix des billets pour les usagers qui font face à l'inflation, le PDG a déclaré qu'il serait "contradictoire de vouloir développer le trafic et d'avoir des prix élevés" et que, malgré la hausse du prix de l'électricité, la répercussion sur les coûts pour la SNCF ne serait "pas trop importante" en 2022 grâce à des achats effectués à l'avance.

"Pour 2023, la question se posera", selon M. Farandou.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

6 M€ d’euros pour moderniser la voie en gare d’Andelot-en-Montagne et des Longevilles-Mont-d’Or 

Du 26 février au 15 juin 2024, SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferré national, réalise des travaux de modernisation de la voie en gare d’Andelot-en-Montagne (39) et des Longevilles-Mont-d’Or (25). Cette opération vise à contribuer à la performance du réseau en garantissant des conditions optimales de régularité et de sécurité des circulations ferroviaires.

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

Accès immédiat à la formation ”boîte manuelle” pour un titulaire du permis ”boîte automatique” à partir du 1er mars 2024 

L’arrêté du 15 février 2024 publié au Journal officiel du 18 février 2024, supprime le délai de trois mois jusque-là nécessaire aux conducteurs titulaires du permis de conduire boîte automatique (code B78) pour des raisons non médicales, pour pouvoir suivre la formation de 7 heures permettant de conduire un véhicule équipé en boîte manuelle. Cette mesure annoncée le 17 juillet 2023 dans la mesure n°3 du Comité interministériel de la Sécurité routière, ajoute une nouvelle brique à l’évolution du permis de conduire.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Olivier Rietmann souhaite prolonger jusqu’à Jussey et Culmont-Chalindrey le service ferroviaire TER

Le sénateurs et des élus du département de la Haute-Saône ont adressé une lettre à Marie Guite-Dufay, la présidente de la Région, le 12 février 2024 afin de lui exposer la "nécessité d’étudier, de manière approfondie", la faisabilité d’une relation ferroviaire TER quotidienne entre les bassins de Vesoul et des Hauts du Val de Saône, au titre des liaison domicile- études, domicile-travail mais aussi domicile-services (hospitaliers tout particulièrement).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.67
couvert
le 27/02 à 6h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
96 %