Le Bisontin Pierre Schmitt livre ses recettes de cuisine

Publié le 24/12/2013 - 14:05
Mis à jour le 27/12/2013 - 14:34

Retraité depuis quatre ans, le Bisontin Pierre Schmitt, qui fut délégué régional Franche-Comté de l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) de 1995 à 2004 avant de rejoindre le siège de cette Agence à Angers, vient de publier son "Cahier de cuisine pour mes copines". On y trouve des recettes mais pas seulement.

livre

PUBLICITÉ
Rien ne prédisposait Pierre Schmitt à passer en cuisine, il y a près de 40 ans, pour faire à manger chaque jour pour sa famille, si ce n’est sa « conviction militante« . « Je me suis marié en 1974. Et dans le cadre de l’égalité des droits et des devoirs dans le couple, j’ai proposé de prendre en charge la cuisine alors que je n’étais absolument pas fait pour ça et que je n’y connaissais rien », raconte-t-il. 
 

Ne pas se répéter

Quand des invités venaient, Pierre Schmitt était également aux fourneaux. Certains d’entre eux lui ayant fait remarquer qu’ils avaient plusieurs fois eu droit au même menu, le maître des lieux commença au début des années 1980, à inscrire dans un carnet ce qu’il cuisinait et pour qui, les vins qu’il servait avec les plats, des anecdotes. « Quand on se baladait, je notais aussi des choses« , indique ce grand voyageur.
 
En 2009 vint l’heure de la retraite et une immobilisation de deux mois pour un problème de genou. « Plutôt que de rester vautré devant la télé en m’apitoyant sur mon sort, j’ai repris toutes mes notes pour essayer de les organiser, de remettre en forme, de donner un sens, explique-t-il. Puis je les ai reliées avec une spirale, j’ai collé deux-trois photos. » Un jour, l’un de ses amis qui avait déjà travaillé avec Jean-Michel Vieillard des éditions Naturalia publications – un autre Bisontin – montre à ce dernier ce cahier de recettes. Un an et demi plus tard environ, il était publié.
 

Souvenirs de voyages

« C’est un beau projet, un peu inattendu. J’ai intitulé le livre « Cahier de cuisine pour mes copines » car les seules qui viennent te demander la recette de ce qu’elles ont mangé, ce sont les filles, jamais les mecs », s’amuse Pierre Schmitt. On trouve tout au long des 176 pages des recettes bien sûr mais pas seulement : « De fil en aiguille, je me suis dit que ce serait aussi bien de faire des lieux, des gens et des recettes. J’y raconte mes voyages au Tibet, en Egypte, en Tanzanie, etc. J’ai ramené de ces pays des idées, des recettes. » L’illustration va de pair : aux côtés des photographies de plats ou d’ingrédients, et de planches de botanique, on croise les visages de membres de la famille de Pierre Schmitt ou de ses copines proches, des paysages…
 
Et les premiers échos sont plutôt positifs. « Quelqu’un m’a dit « Je n’ai jamais autant ri en lisant un livre de cuisine », rapporte-t-il. J’ai essayé de présenter les choses de façon un peu rigolote. Car faire la cuisine, ça ne doit pas être une corvée. » Cerise sur le gâteau, l’ouvrage, ayant été façonné à la main, peut s’ouvrir et rester ouvert à plat. Bien pratique quand on cuisine !
 

En pratique :

« Cahier de cuisine pour mes copines« , de Pierre Schmitt, Naturalia publications, 2013, 176 pages, 45 euros.
 
En vente :
  • chez l’auteur à Besançon (03.81.83.16.07)
  • par correspondance sur le site de l’éditeur ICI (+5 euros de port) 
  • à Besançon : Andelys (étal de spécialités espagnoles, basques et épicerie fine) au marché Beaux-Arts et Tabac Le Rallye (Dominique Mussot), 51 rue de Vesoul.
  • à Colmar : Librairie Hartmann, 24 Grande-Rue.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un quatrième « Portrait de Juliette », la sœur préférée de Gustave Courbet, dévoilé au musée Courbet avec le lancement d’une souscription 

L'association "les nouveaux mécènes de Courbet" lance ce 14 février 2019  une souscription pour l'achat d'un tableau petit format représentant Juliette, la sœur préférée de Gustave Courbet. L'objectif est de réunir les fonds nécessaires à cette acquisition qui s'élève à 250.000 €.

Le ministre de la Culture reçoit Jean-Louis Fousseret

Le maire a rencontré jeudi 14 février 2019 dans la matinée Franck Riester à Paris pour aborder les dossiers culturels de Besançon. Jean-Louis Fousseret a appris que la future exposition "Une des provinces du Rococo, la Chine rêvée" de François Boucher (Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon - 8 novembre 2019 au 27 février 2020)  a reçu le label "exposition d’intérêt national".

Le 25e festival des cinémas d’Asie de Vesoul sacre « Jinpa » du tibétain Pema Tseden

La 25e édition du Festival international des cinémas d'Asie (FICA) de Vesoul (est) a décerné mardi soir son Cyclo d'Or au film "Jinpa" du réalisateur tibétain Pema Tseden, ont annoncé les organisateurs. Cette 25e édition s'est déroulée du 5 au 12 février 2019 et a réuni 32.700 spectateurs. Rendez-vous l'année prochaine pour le 26ème FICA de Vesoul qui se déroulera du 11 au 18 février 2020.

Bicentenaire de Courbet : l’enfant du pays au cœur d’un programme riche dans le Doubs dès le 15 février 2019 !

Publi-info • Artiste majeur du XIXe siècle, présent aujourd’hui dans les plus grands musées du monde, Gustave Courbet n’a cessé de peindre son pays natal et les siens. Le Doubs rend hommage en 2019 à cet enfant du pays pour fêter son deux-centième anniversaire avec des expositions, un colloque international, un concert et des rencontres et découvertes sur les traces de l'artiste à partir du 15 février 2019…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.93
ciel dégagé
le 19/02 à 3h00
Vent
4.41 m/s
Pression
997.9 hPa
Humidité
79 %

Sondage