Le Modem du Doubs demande au maire et au préfet de renforcer le présence policière à Besançon

Publié le 03/10/2013 - 09:16
Mis à jour le 03/10/2013 - 09:17

Dans un communiqué de ce jeudi 3 octobre, le Modem du Doubs réagit suite aux derniers événements qui se sont déroulés Besançon et ses alentours. Le parti demande à Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, et Stéphane Fratacci, préfet du Doubs, de "renforcer de manière urgente et visible la présence policière (...) pour rassurer les Bisontins".

capture_decran_2013-10-03_a_09.04.45.png
Image d'illustration
PUBLICITÉ

« Nous souhaitons saluer le professionnalisme des forces de police et de gendarmerie qui ont eu à faire face à ces événements au péril de leur vie en exerçant un métier difficile et souvent injustement dévalorisé.

En tant que mouvement politique responsable, nous ne pouvons accepter qu’il existe dans notre ville des zones de non-droit, des quartiers où les commerces ferment, faute de sécurité, des quartiers où les cambriolages se multiplient, où les incivilités sont le lot quotidien des habitants.

Nous demandons à M.le Maire de Besançon et à M.le Préfet du Doubs de renforcer de manière urgente et visible la présence policière sous forme de patrouilles dans nos quartiers afin de rassurer les Bisontins et lutter ainsi contre la recrudescence des cambriolages et des actes de violences.

En matière de sécurité, nous militons pour:

  • Accompagner les victimes d’un acte de délinquance, quelle que soit sa gravité.
  • Amplifier les moyens de prévention sur le terrain.

En matière d’éducation : Renforcer l’éducation parentale, assurer des liens entre les établissements scolaires, les acteurs sociaux et les forces de police.

Remettre sur le terrain une police de proximité visible par nos concitoyens, dont la suppression a fortement accentué le manque de sécurité et de dialogue dans les quartiers, qui aide la population à vivre ensemble.

  • Développer la vidéo protection  partout où cela est nécessaire.
  • Organiser la réparation des incivilités par leurs auteurs qui doivent rendre quelque chose d’utile et de positif à la société, comme par exemple les travaux d’intérêt général.
  • Renforcer les actions qui créent du lien social.

Ce souci de la sécurité doit être partagé à l’échelle de l’agglomération par les services de police et de gendarmerie, les acteurs sociaux  et les élus municipaux dans la définition au quotidien des politiques de l’emploi, d’urbanisme et d’insertion sociale. »

(communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.42
partiellement nuageux
le 17/09 à 15h00
Vent
4.35 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
54 %

Sondage