Le Taillevent sélectionne le Comté et le vin jaune pour rendre hommage à Curnonsky

Publié le 21/10/2013 - 13:02
Mis à jour le 22/10/2013 - 16:35

Le restaurant Taillevent à Paris rapproche dans un menu d’exception "les Cinq de Curnonsky" dont un Château-Chalon 2005, du Domaine Macle proposé avec un vieux Comté de 36 mois.

les5decurnonsky-vertical_2.jpg
A Paris, le restaurant le Taillevent propose jusqu’au 10 janvier 2014, le menu les Cinq de Curnonsky, avec vin jaune et Comté

mythique !

PUBLICITÉ

La table parisienne de référence des accords mets & vins propose jusqu’au 10 janvier 2014, de réunir dans un menu d’anthologie les cinq vins, que Maurice Edmond Sailland Curnonsky l’illustre critique culinaire avait distingués en 1930, comme les meilleurs blancs du monde : le château d’Yquem en Sauternes, le Montrachet pour la Bourgogne, la Coulée-de-Serrant en Anjou, le Château Grillet dans la vallée du Rhône et le Château Chalon dans le Jura. Fantasme absolu des gastronomes, le service des cinq dans un même repas est de l’ordre du jamais vu. Dans quel enchaînement les proposer ? En concordance avec quels mets ?

Place attitrée en salle

Avec ce menu d’exception, les frères Gardinier, propriétaires du Taillevent, rendent hommage à une figure de la gastronomie et des lettres, qui défendit de son vivant les valeurs distinctives du restaurant. Il honore aussi un ami et voisin de la Maison (Curnonsky vécut au n°14 de la place Henri Bergson, dans le 8e arrondissement), qui avait dans la salle Lamennais une place attitrée, indiquée par une plaque, sur laquelle on peut toujours lire aujourd’hui : « Cette place est celle de Maurice Edmond Sailland Curnonsky. Prince élu des Gastronomes. Défenseur et illustrateur de la Cuisine Française. Hôte d’honneur de cette Maison ». Ce menu célèbre aussi une époque et livre un instantané de l’art culinaire français d’avant-guerre. Une expression de la tradition qui se distingue notamment par le service au plat, mais aussi par un dressage particulier en vogue dans les années 1930, à la fois désuet et spectaculaire.

Château Chalon 2005 et vieux Comté

Exercice de style jubilatoire pour Alain Solivérès, Chef du Taillevent, Jean-Marie Ancher, Directeur et Pierre Bérot, Directeur du département vin de la Maison Taillevent, ce menu mène à sa quintessence l’expression des savoir-faire de la Maison Taillevent, dans les caves de laquelle murissent 3.000 crus, conseillés en salle, dans la perspective d’offrir les plus parfaits accords mets & vins. Pierre Bérot, Directeur du Département vin de la Maison Taillevent éclaire sur le choix des millésimes servis pour accompagner le menu des cinq de Curnonsky notamment le choix d’un Château-Chalon 2005 du Domaine Macle : « Il s’agit incontestablement de l’un des plus grands vins de voile de Château Chalon, et en particulier du domaine Macle tellement prisé des amateurs. Le premier contact est totalement déroutant pour le non initié. Un nez oxydatif et puissant, marqué par la noix et le curry et une bouche incomparable, digeste, saline, immense de longueur. Château Chalon et vieux Comté, certainement l’accord le plus parfait qui soit » ajoute M. Bérot. Ce vin est proposé à la dégustation avec un vieux Comté de 36 mois, sélectionné par Bernard Antony et affiné par les établissements Petite au Fort Saint-Antoine. La fruitière de Chapelle d’Huin a fabriqué ce Comté d’exception.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Grève dans les crèches de Besançon jeudi pour « préserver la qualité d’accueil des jeunes enfants »

Grève dans les crèches de Besançon jeudi pour « préserver la qualité d’accueil des jeunes enfants »

Jeudi 23 mai 2019 • Le syndicat FO communaux de Besançon des appelle les agents de la Direction Petite Enfance de la ville de Besançon à une journée de grève jeudi 23 mai 2019 dans le cadre d'une journée d'action nationale contre la réforme de la loi fixant les conditions des modes de garde. Un rassemblement est organisé à 14h esplanade des droits de l'homme. L'accueil dans les 12 crèches de Besançon devrait-être impacté

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.53
ciel dégagé
le 22/05 à 6h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1020.25 hPa
Humidité
96 %

Sondage