Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram' a commencé à Besançon

Publié le 23/02/2024 - 18:02
Mis à jour le 23/02/2024 - 17:16

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

En 2024, 34 arbres seront plantés à proximité de 12 arrêts de bus et de tramway (Orchamps, Janvier, AFPA, Crous, IUT, Voirin, Campus Arago, Palais des Sports, Léo Lagrange, Micropolis, U-Sports, Gibelotte) sur les 31 stations existantes. ”Une analyse a été réalisée à chaque station de la ville”, précise Anne Vignot. 

Le premier arbre planté à la station Léo Lagrange est un Charme du Japon (Carpinus Japonica) âgé de 5 ans. Cette essence de climat froid est considérée comme l’une des plus belles espèces de Carpinus. Elle a la particularité d’avoir de petites feuilles et présente une floraison en cascade jaune pâle. Le genre Carpinus est bien connu des planteurs de haies champêtres puisqu’il est vigoureux, résistant et constitue des écrans très rapidement.

Parmi les 34 arbres qui seront plantés cette année, neuf essences seront plantées : Celtis australis, Morus alba 'Fruitless', Zelkova serrata, Euodia danielli, Ulmus hollandica 'Dodoens', Catalpa speciosa, Acer campestris et Acer cappadocicum, Carpinus Japonica, Gleditsia Triiacanthos. 

”Il était important de choisir des espèces résistantes au milieu minéral, résistantes à la chaleur et au froid et qui ne consomment pas beaucoup d’eau”, souligne Anne Vignot qui précise également que pour ces plantations, des travaux de désimperméabilisation et de cycle de l’eau sont ou seront réalisés. ”Chaque petite goutte d’eau compte”, ajoute Madame la maire.

Des pergolas végétalisées à la station CHU

En 2022, le chemin piéton de la station tramway du CHU de Besançon avait été végétalisé. Une deuxième phase consiste à installer des pergolas végétalisées sur les quais du tram en complément des abris voyageurs existants. Grand Besançon Métropole engage 90.000€ sur cet aménagement complémentaire. 

Autre avancée : dix abris voyageurs du réseau Ginko urbain et périurbain ont été équipés de vitres teintées anti-UV ”pour perdre environ 2°C lorsqu’on se trouve dans un transport en cas de fortes chaleurs”, précise Anne Vignot.

Ce projet de végétalisation se poursuivra dans le cadre d’un programme annuel notamment sur les stations les plus concernées par le problème d’ilot de chaleur. Chaque année, une dizaine d’arrêts seront végétalisés pour concerner, à terme, les 31 stations.

Infos +

  • Anne Vignot précise que depuis le début de son mandat, le nombre d’arbres à Besançon est passé de 15.000 à 19.000 aujourd’hui.
  • Coût des opérations (34 arbres pour 12 stations + pergolas au CHU) : 250.000€
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.79
légère pluie
le 15/04 à 0h00
Vent
2.28 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
91 %