Macron au Creusot pour promouvoir le nucléaire, attendu sur le porte-avions

Publié le 08/12/2020 - 14:24
Mis à jour le 08/12/2020 - 14:09

Emmanuel Macron visite mardi 8 décembre 2020 le site du fabricant de réacteurs nucléaires Framatome au Creusot en Saône-et-Loire pour soutenir la filière nucléaire civile et militaire et évoquer le futur porte-avions qui succèdera au Charles-de-Gaulle.

Archives  - Emmanuel Macron ©  D.Poirier
Archives - Emmanuel Macron © D.Poirier

Le chef de l'Etat, qui prononcera un discours dans l'après-midi, devrait aborder la réforme et les investissements nécessaires dans la filière nucléaire. Il est aussi attendu sur le choix du mode de propulsion du second porte-avions français, dont une maquette devrait être dévoilée en fin de visite.

"C'est le nucléaire civil et militaire qui donne à la France le statut de grande puissance"

Emmanuel Macron, qui sera accompagné de trois ministres -- Barbara Pompili (Transition écologique), Bruno Le Maire (Economie) et Florence Parly (Armées), assistera dans l'atelier forge de l'ex-Areva NP au bigornage (presse) d'une virole, une pièce de réacteur nucléaire, avant un discours vers 16h30. Il devrait rappeler le rôle important du nucléaire dans la décarbonation du mix électrique français et la nécessité de le préserver, même si la France veut réduire à 50% la part du nucléaire pour 2035. Il devrait aussi rappeler à la filière qu'il tient à ce qu'elle soit performante. Le chef de l'Etat devrait souligner que "c'est le nucléaire civil et militaire qui donne à la France le statut de grande puissance", selon ses conseillers.

La France, avait déclaré M. Macron dans son interview vendredi à Brut,"produit une électricité qui est parmi les plus décarbonée au monde. Grâce à quoi ? Grâce au nucléaire" qu'il "ne peut pas remplacer du jour au lendemain par des renouvelables". Il ne devrait pas en revanche évoquer de décisions pour la filière EPR, qui attendra la remise d'un rapport par EDF mi-2021 et la mise en route de l'EPR de Flamanville, prévue mi-2023 au plus tôt. Le 5 novembre, le gouvernement avait dit n'avoir pris "aucune décision" quant à la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, après la publication d'un document évoquant la possible mise en service de six nouveaux EPR d'ici 2044.

Rencontres avec les acteurs

Le chef de l'Etat rencontrera à cette occasion les grands acteurs de la filière nucléaire tels qu'EDF, Orano, CEA, TechnicAtome et Naval Group, ainsi que des salariés. Le site du Creusot a été choisi car Framatome y fabrique des cuves à la fois pour des réacteurs civils et pour des réacteurs utilisés dans la propulsion navale militaire, comme celle du Charles-de-Gaulle et des sous-marins.

Sa visite mardi a été précédée dans la matinée d'un conseil de défense écologique, le septième depuis le début du quinquennat, consacré en particulier à l'éolien terrestre, notamment sur "une répartition harmonieuse sur le territoire" pour éviter "des concentrations qui créent des tensions".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.93
peu nuageux
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
9 %

Sondage