Recrudescence de grands excès de vitesse dans le Doubs : des contrôles renforcés ces prochains jours

Publié le 04/05/2020 - 08:53
Mis à jour le 04/05/2020 - 08:53

Dans un communiqué du 3 mai 2020, la gendarmerie du Doubs affirme qu’une nette recrudescence de grands excès de vitesse avec des rétentions immédiates de permis de conduire à l’encontre de professionnels a été constatée pendant la période de confinement. C’est pourquoi de nombreuses opérations de lutte contre l’insécurité routière sont prévues ces prochaines semaines.

 © Gendarmerie du Doubs
© Gendarmerie du Doubs

"Le confinement a considérablement réduit la circulation sur les routes et certains automobilistes ne respectent plus les limitations de vitesse y compris sur les axes secondaires", explique la gendarmerie du Doubs.

Ces deux derniers jours, l’escadron départemental de sécurité routière du Doubs a procédé au contrôle, entre autre, de deux automobilistes en excès de grande vitesse (plus de 50 km/h de la vitesse maximale autorisée), tous deux se rendant au travail et prétextant être en retard.

"Dans la perspective de la reprise progressive de la circulation routière en raison du déconfinement annoncé", la gendarmerie craint "une recrudescence des accidents avec de tels comportements".

Des contrôles renforcés dans le Doubs

A partir du lundi 4 mai et pour une durée fixée à une semaine (qui peut être prolongée) une opération renforcée de contrôle de la vitesse sera opérée sur l’ensemble des axes du département (principaux et surtout secondaire) "afin d’éviter des accidents graves qui viendront encore plus mettre en difficulté les personnels soignants des hôpitaux de la région", indiquent les forces de l'ordre.

Elles ajoutent que "la faible circulation routière qui découle de l'actuel confinement est par ailleurs propice à un sentiment de liberté pour d'autres automobilistes qui ne respectent plus les limitations de vitesse y compris sur les axes secondaires."

Les conseils de la gendarmerie du Doubs

  • "Les gendarmes sont sur les routes pour faire respecter les mesures de confinement mais aussi pour contribuer à sauver des vies" ;
  • "Il n'y a jamais de bonnes raisons de rouler trop vite" ;
  • "En tant que gendarme, on demande à tous les conducteurs et plus encore aux professionnels, de bien respecter le code de la route, pour leur santé et leur sécurité ; nous nous passerions bien de retirer le permis de conduire, mais nous faisons notre travail : accumuler des pertes de points sur son permis de conduire par excès de vitesse successifs ou dépasser la limitation de plus de 40 km/h sont des motifs de retrait de permis".
  • "On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu'il est trop tard. Roulez moins vite !"
  • "En respectant le confinement, vous avez sauvé des vies, en respectant le code de la route, vous en sauverez d’autres. Roulez moins vite !"

Si les mesures de confinement ont entraîné une chute importante du trafic, si la circulation sur les routes est de fait plus fluide ou bien plus rare en centre ville, les gendarmes constatent "une tentation de rouler plus vite pour certains automobilistes ou motards" et "une plus grande inattention de la part des piétons et des cyclistes qui s'affranchissent des règles du code de la route (traversée de chaussée hors passages piétons, non respect des feux de circulation, ...)". Or, les forces de l'ordres rappellent que "le respect du confinement ne signifie pas pour autant la disparition des contrôles routiers et le non-respect du code de la route. Chaque usager de la route doit donc non seulement avoir un motif sérieux et réglementaire de déplacement conformément aux dispositions prévues par l'état d'urgence sanitaire, être muni de son attestation remplie en bonne et due forme, mais aussi continuer à respecter scrupuleusement le code de la route." Les contrôles vont donc se poursuivre, car des "routes peu fréquentées" ne signifient pas "des excès de vitesse autorisés".

Outre le fait de perdre la vie, les mauvais conducteurs et mauvaises conductrices risquent :

  • excès de vitesse < à 20 km/h = 1 point + 68 € (135 € si vitesse maximale autorisée inférieure ou égale à 50 km/h)
  • excès de vitesse >= à 20 km/h et inférieur à 30 km/h = 2 points + 135 €
  • excès de vitesse >= à 30 km/h et inférieur à 40 km/h = 3 points + 135 €
  • excès de vitesse >= à 40 km/h et inférieur à 50 km/h = 4 points + 135 €
  • excès de vitesse >= à 50 km/h = 6 points + 1500 €

"Piéton, cycliste, automobiliste, motard : aujourd'hui plus que jamais, nous appliquons les gestes barrières pour sauver des vies, faisons de même sur les routes en appliquant le code de la route !", conclut la gendarmerie du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.8
couvert
le 29/05 à 0h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
89 %