Violences à Dijon : troisième opération de recherche d'armes aux Grésilles

Publié le 24/06/2020 - 10:06
Mis à jour le 24/06/2020 - 10:06

Une nouvelle opération de recherche d'armes, la troisième en moins d'une semaine, a été menée ce mercredi 24 juin 2020 tôt dans la matinée dans le quartier sensible des Grésilles à Dijon, à la suite des violences survenues du 12 au 15 juin, a indiqué à l'AFP le procureur de la République, Eric Mathais.

Comme la dernière fouille, qui avait mené lundi matin à neuf interpellations, cette nouvelle action s'inscrit dans le cadre du "plan local d'actions judiciaires contre armes et stupéfiants" (Placsa), un travail de fond qui a été accéléré à la suite des récentes violences urbaines, a précisé le procureur.

Sur les neuf individus interpellés lundi matin, la garde à vue d'un mineur a été levée tandis que les huit autres ont fait l'objet d'une nouvelle prolongation d'une durée maximum de 48h00, soit jusqu'à vendredi matin, a-t-on indiqué de même source. L'opération de lundi matin avait permis de saisir trois carabines démontées et des sacs contenant entre 2 et 3 kilogrammes de cartouches. Ont également été découverts des tubes servant de lanceurs à tirs de mortiers. De faibles quantités de cannabis, de cocaïne et d'héroïne ont aussi été saisies, ainsi qu'une somme totale de 3.150 euros.

Vendredi, lors de la première opération, de la résine de cannabis, un couteau, 25 cocktails molotov, ainsi que des plaques minéralogiques belges avaient été saisis. Aucune interpellation n'avait alors été effectuée. Ces fouilles font suite aux violences survenues du 12 au 15 juin, aux Grésilles notamment, lors desquelles des hommes encagoulés étaient apparus sur des vidéos munis de ce qui semblait être des fusils d'assaut ou des pistolets automatiques. Le procureur a récemment souligné que certaines de ces images n'avaient pas été tournées à Dijon.

Ces violences ont eu lieu après une série d'actions de représailles lancées par des membres de la communauté tchétchène, qui voulaient se venger de l'agression d'un adolescent qu'ils imputent à des dealers des Grésilles. Dans l'enquête concernant ces faits, six Tchétchènes ont été interpellés jeudi. Deux ont été mis hors de cause, tandis que les quatre autres ont été mis en examen, dont trois placés en détention provisoire. Le quatrième suspect est resté libre sous contrôle judiciaire.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Encore une victime du Pont Guillotin à Besançon…

Le tristement célèbre pont Guillotin de la rue des jardins à Besançon dans le quartier des Chaprais à Besançon a fait une nouvelle victime. Une camionnette  a eu le toit arraché laissant son chargement à l'air libre ce lundi 2 août 2021 à la mi journée sous ce pont tristement connu pour décapiter le haut des poids lourds et des camionnettes

Le monument de la Libération vandalisé à la Chapelle des Buis : un prêtre interpelle la mairie de Besançon

Dans la nuit du 29 au 30 juillet 2021, le monument de la Libération a été vandalisé et des rodéos, trafics de drogue et autres courses poursuites s'y déroulent depuis plus d'un an. Nicolas Morin, prêtre responsable du Monument, et les habitants de la Chapelle des Buis appellent la mairie à constituer une commission pour réfléchir à des solutions pérennes de sécurité.

Homme tué rue d’Arènes : Besançon Maintenant demande (encore) à la maire de développer la vidéosurveillance

La police a déclaré avoir pu retrouver l'auteur présumé d'un coup de couteau engendrant la mort d'un jeune homme ce jeudi 29 juillet rue d'Arènes grâce à la vidéosurveillance. Besançon Maintenant, groupe d'opposition de la droite et du centre au conseil municipal, demande une nouvelle fois à la municipalité de déployer d'autres dispositifs de vidéosurveillance.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.58
couvert
le 04/08 à 21h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
98 %

Sondage