Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Bourgogne-Franche-Comté : J. Odoul (FN) demande à M-G Dufay d'"arrêter d'utiliser le budget régional pour aider les migrants"

Marie-Guite Dufay ©Alexane Alfaro et Julien Odoul ©Facebook Julien Odoul - cliquez sur l'image pour agrandir

Dans un courrier en date du 14 février 2018, Julien Odoul, président du groupe Front national et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté demande à la présidente de Région Marie-Guite Dufay d'"arrêter d'utiliser le budget régional pour aider les migrants". Selon lui, "la présence de migrants constitue un réel danger pour la sécurité" des habitants.

Publicité

Julien Odoul évoque dans un premier temps : "dans la nuit du 5 au 6 février 2018, un homme de 52 ans a été attaqué et violé par un migrant en gare de Dijon." Il ajoute que "Loin d'être un acte isolé, la presse régionale se fait régulièrement l'écho de faits divers mettant en cause des clandestins" dans la région. "Aujourd'hui, la présence des migrants constitue un réel danger pour la sécurité de nos concitoyens", indique-t-il. 

"Vous avez même outrepassé le champ de vos compétences" 

Le président du groupe FN au conseil régional observe que "depuis le début de votre mandat, vous avez fait le choix de consacrer une part du budget régional pour aider les immigrés clandestins en Bourgogne Franche-Comté." Et de préciser : "De janvier 2016 à janvier 2018, cette politique vous a conduit à verser plus de 972 000€ de subventions politiques à des associations aidant les étrangers illégaux dans notre région. Vous avez même outrepassé le champ de vos compétences en octroyant, au même titre que l'État, une aide de 1 000€ aux communes pour chaque logement mis à la disposition des migrants." 

Pour renforcer ses interventions lors du conseil régional, "je dénonce une nouvelle fois votre démarche politique soutenant l'immigration sauvage." 

"Nous déplorons 370 000 pauvres dans notre région" 

Dans son courrier, il évoque "370 000 pauvres dans notre région, un tiers de nos agriculteurs qui survivent avec moins de 350€ par mois, nos déplacements ruraux sont victimes de cette exclusion territoriale qui fragilise les plus faibles et notamment les personnes âgées. Ce sont eux qui devraient bénéficier de l'argent public que vous dilapidez."

En conclusion, le président du groupe FN déclare : "ma priorité est de servir les intérêts des Bourguignons et des Francs-Comtois. Ainsi, je vous demande de prendre la mesure de la détresse de nos habitants et d'arrêter de subventionner les associations pro-migrants pour reverser l'intégralité des sommes qui leur étaient réservées, aux nôtres."

Alexane

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ