Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 26/02/2021 - 18:01
Mis à jour le 26/02/2021 - 18:02

Atmo Bourgogne Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, a placé la région en alerte rouge aux particules ce jeudi. Elle se poursuit ce samedi 27 février 2021. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

Capteur de pollens © Atmo Bourgogne Franche-Comté  ©
Capteur de pollens © Atmo Bourgogne Franche-Comté ©

La région Bourgogne-Franche-Comté est touchée ces jours-ci par une hausse significative des niveaux de particules PM10 dans l’atmosphère (particules en suspension dans l'air).

Quelles sont les causes de cette pollution ?

Selon Élise Darlay, chargée de communication au sein d'ATMO BFC, cet épisode de pollution s'explique par trois facteurs :

  • Le sable du Sahara (sirocco) des derniers jours (voir notre article)
  • La combustion de biomasse (émission du chauffage domestique)
  • Les composés d'ammoniaque suite aux divers épandages agricoles

De fait, le seuil d’alerte (80 g/m3/j) a été franchi hier sur le département du Doubs et pour la totalité de la Bourgogne Franche-Comté.

"Compte tenu des prévisions météorologiques pour aujourd’hui et demain, cette situation devrait perdurer et les concentrations de particules rester élevées, justifiant le déclenchement, pour aujourd’hui jeudi 25 février et pour demain, vendredi 26 février, d’une procédure d’alerte sur persistance", explique ATMO.

Quels sont les comportements à adopter ?

Transports

  • Privilégier le covoiturage et les transports en commun.
  • Adopter une conduite apaisée, couper le moteur à l’arrêt, limiter l’utilisation de la climatisation, entretien régulier du véhicule.
  • Réduire sa vitesse si la limitation est supérieure ou égale à 70 km/h (sauf CRIT’AIR zéro émission).
  • Entreprises et administrations : réduire les déplacements automobiles non indispensables, adapter les horaires de travail, favoriser le télétravail.

Industrie

  • S'assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépollution, activer les dispositions prévues dans les arrêtés ICPE.
  • Reporter ou réduire les opérations émettrices de particules ou de leurs précurseurs (NOx, COV, NH3, SO2).
  • Réduire l’activité sur les chantiers générateurs de poussières, mettre en place les mesures compensatoires adaptées (arrosage, bâchage,...), suivre les bonnes pratiques.
  • Réduire l’utilisation de groupes électrogènes.
  • Reporter le démarrage des unités à l’arrêt.
  • Utiliser les systèmes de dépollution renforcés existants.

Résidentiel

  • Ne pas surchauffer son logement (19°C suffisent).
  • Éviter d’utiliser le bois et ses dérivés comme chauffage d’appoint ou d’agrément dans les logements où il n’est pas une source indispensable de chauffage.
  • Reporter l’utilisation d’outils à moteur thermique (tondeuse, groupe électrogène...).
  • Éviter d’utiliser des produits à base de solvants (white spirit, peinture, vernis décoratif...). - Il est rappelé que le brûlage à l’air libre des déchets (y compris les végétaux) est interdit.
  • Établissements scolaires : éviter les efforts intenses pour les élèves vulnérables et sensibles lors des cours de sport.

Agricole et forestier

  • Reporter les travaux du sol
  • Reporter les épandages de fertilisants (sauf enfouissement).
  • Eviter tout brulage à l’air libre, privilégier le broyage.

Réduction de vitesse sur l'A36

Sur l’A36, les limitations de vitesse sont réduites de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

La mesure est effective le lendemain du jour de déclenchement à partir de 7h00

Sens Besançon-Mulhouse : à partir du PMV de Saint-Georges d’Armont jusqu’à la limite Territoire de Belfort/Haut- Rhin. Sens Mulhouse-Besançon : à partir du PMV d’Angeot jusqu’au PMV de Blussans. Les messages d’urgence pour des raisons de sécurité restent prioritaire

Les véhicules suivants ne sont pas concernés :

  • Forces de l’ordre, sécurité civile
  • Services d’incendie et de secours
  • Urgence médicale (SAMU-SMUR)
  • Certificat CRIT’AIR « zéro émission »

Les contrôles de vitesse sont renforcés lors de ces périodes. Le non-respect des limitations de vitesses imposées en cas de pollution est puni d'une amende (contravention de 2e classe).

Sont également concernés : 

Zone PPA - Axes secondaires : La vitesse est limite?e a? 70 km/h de?s lors que la limitation existante est supe?rieure ou e?gale a? 80 km/h. La mesure est applicable le lendemain du de?clenchement a? partir de 7h.

Hors zone PPA - A36 : Les vitesses maximales autorise?es sont abaisse?es de 20 km/h dans la zone concerne?e par l'e?pisode de pollution, sans toutefois descendre au-dessous de 110 km/h.
La mesure est applicable le lendemain du de?clenchement a? partir de 7h.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : interdiction de brûler ses déchets verts à l’air libre

La Préfecture a installé le vendredi 2 avril 2021 une sous- commission de la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité (CCDSA), dédiée au risque incendie en forêt et dans les espaces naturels. Elle précise qu'il est désormais interdit de brûler à l'air libre ses déchets verts. Voici quelques solutions alternatives..

Enquête flore : tentez de repérer la cardamine des prés !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom sur la cardamine des prés !

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.

Enquête flore en Franche-Comté : tentez de repérer la corydale solide !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Cette semaine, zoom la corydale solide !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.12
couvert
le 15/04 à 18h00
Vent
4.52 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
43 %

Sondage