Alerte Témoin

Belfort: acteurs de la culture et élus apportent leur soutien aux intermittents

Publié le 17/06/2014 - 08:24
Mis à jour le 17/06/2014 - 08:25

Des acteurs de la culture, du festival des Eurockéennes aux intermittents, en passant par les élus locaux, se sont réunis lundi 16 juin 2014 à Belfort pour discuter et dénoncer la nouvelle convention d'assurance chômage des intermittents du spectacle.

recemment_mis_a_jour72.jpg
Lundi 16 juin, une nouvelle action des intermittents ©DR

Sous l'impulsion du Centre chorégraphique national à Belfort, des
Eurockéennes, et de la Coordination des intermittents et précaires (CIP) de Franche-Comté, les acteurs culturels de la région - structures, entreprises, artistes et techniciens du spectacle - se sont réunis pour échanger sur la réforme en cours du statut des intermittents.
A l'issue de la réunion, une cinquantaine de personnes ont cosigné un communiqué pour dénoncer "les conséquences que l'agrément du protocole d'accord de l'Unedic de l'assurance chômage, signé le 22 mars 2014, fait peser sur nos territoires et sur tous les acteurs culturels et économiques".
Ils exigent notamment "la suspension de la procédure d'agrément du protocole d'accord" et la reprise des discussions avec les partenaires sociaux.
Dans leur texte, les signataires affirment que "ce protocole d'accord remet en cause le principe de solidarité interprofessionnelle et fait peser sur l'ensemble des salariés une remise en cause de leurs droits sociaux déjà fragilisés".
Le chanteur français Hubert-Félix Thiéfaine, récompensé aux Victoires de la musique en 2012, ainsi que des élus locaux UMP, PS, MRC et MoDem, dont le maire de Belfort Damien Meslot (UMP) et le président du Conseil général du Territoire-de-Belfort, Yves Ackermann (PS), ont apporté leur signature au communiqué final.
Le gouvernement a fait savoir lundi, journée nationale d'action des intermittents du spectacle, qu'il validerait la nouvelle convention d'assurance chômage réformant le statut des intermittents, tout en se disant prêt à remettre à plat le système de l'intermittence.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Les musées de Besançon au bout du fil pour rompre l’isolement des plus fragiles

Les musées du Centre à Besançon tentent, depuis début avril 2020, d'adoucir le quotidien des personnes les plus fragiles et en situation d'isolement dans le cadre du confinement. Comment ? En proposant à ces publics un nouveau type de médiation culturelle : des visites par téléphone. Explications...

Des aides alimentaires et distributions de masques pour les plus vulnérables

Dans le cadre du plan d'urgence pour l'aide alimentaire, Joël Mathurin, préfet du Doubs, s'est rendu ce 20 mai 2020 au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Le Roseau, géré par l’ADDSEA, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide alimentaire et de la distribution de masques aux  personnes en situation de précarité.

Action « casserolade » des Blouses Blanches à Besançon

Dans le cadre des actions nationales des “Jeudis de la colère“ les différents collectifs de Blouses Blanches du secteur (CIU, CIH, collectif Blues Blanches, Printemps de la Psy), soutenus par SUD Santé, organisent ce jeudi 28 mai 2020 à 14 heures sur le parvis du CHRU Jean Minjoz, une action “Casserolade“ intitulée “Je#dis ma colère“.

Les Gilets Jaunes de retour à Besançon

Ils sont toujours là et ils l'ont à nouveau chanté. Moins d'une semaine après le déconfinement, les Gilets Jaunes ont décidé de poursuivre leur mobilisation ce matin à Chalezeule et en début d'après-midi eu centre-ville de Besançon en soutien aux "premiers de corvée"

Covid-19 : des milliers de chèques services distribués aux personnes démunies en Haute-Saône

Début avril 2020, le ministre chargé de la Ville et du Logement a lancé un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services pour permettre aux personnes sans domicile et sans ressources de se procurer des denrées alimentaires et des produits d’hygiène. Après le Doubs, c'est au tour de la Haute-Saône de distribuer plusieurs milliers de chèques services aux personnes les plus vulnérables, est-il annoncé ce mardi 21 avril.

La BAF distribue des produits locaux aux étudiants pendant le confinement

Afin de permettre aux étudiant.e.s d’accéder à des produits alimentaires locaux, la Ville de Besançon ainsi que Grand Besançon Métropole ont souhaité apporter leur soutien à la BAF (Besançon et ses Associations Fédérées), fédération des associations étudiantes de Franche-Comté. La première distribution s'est déroulée samedi 18 avril.

Des associations demandent au gouvernement une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté

Le Secours catholique, APF France Handicap, la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), la Fondation Abbé Pierre, le Collectif ALERTE, Emmaüs France, l'UNIOPSS et ATD Quart Monde s'unissent pour lancer un appel au président de la République dans le cadre de la crise sanitaire. Ces associations demandent le versement d'une prime de 250€ par mois pour les personnes les plus en difficulté, selon un communiqué du 15 avril 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.97
ciel dégagé
le 30/05 à 21h00
Vent
3.36 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
50 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune