Cinéma en Franche-Comté : vers une fin heureuse ?

Publié le 08/05/2013 - 15:41
Mis à jour le 09/05/2013 - 09:41

Le monde de l'audiovisuel franc-comtois avait été bouleversé à l'annonce de la suppression du fonds d'aide régional à la production audiovisuelle et cinéma. L'Association des producteurs audiovisuels Rhin-Rhône (Aparr) s'était alors mobilisée. Quelques mois plus tard, des solutions pourraient avoir été trouvées.

recemment_mis_a_jour68.jpg
Catherine Siméon, présidente de l’APARR (l’Association des producteurs audiovisuels Rhin-Rhône ) soutenue mercredi à Besançon par plusieurs réalisateurs...

Clap et pas glop

PUBLICITÉ

Lors du rendez-vous du 23 avril dernier avec Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Franche-Comté, l’Aparr s’est vue confirmer que le fonds d’aide à la production audiovisuelle et cinéma ne serait pas remis en place. « Des propositions concrètes ont néanmoins été faites par ses services pour amortir le choc de sa suppression et surtout aider la filière audiovisuelle comtoise à se structurer et à faire face aux défis des évolutions du secteur », précise l’association dans un communiqué.

Les producteurs ont été entendus

Au départ, la présidente de région avait suggéré que les entreprises audiovisuelles fassent dorénavant appel aux dispositifs de soutien économique accessibles à n’importe quelle entreprise, « du type avances sur recettes remboursables. » Chose que les producteurs audiovisuels avait rejetée en bloc. « Ils ont été entendus sur ce point et sur leur revendication centrale d’une implication dans leur secteur de trois directions de la Région : celle de l’économie bien sûr, mais aussi celles de la formation et de la culture », nous explique t-on.

La Région a donc formulé de nouvelles propositions, comme :

  • la création d’une « aide au développement », accessible aux producteurs franc-comtois désireux de développer simultanément plusieurs projets audiovisuels
  • la création d’une « aide à l’écriture de projets innovants », pour encourager la production de projets transmédia
  • le soutien à l’émergence de jeunes talents, à condition qu’ils soient accueillis dans des structures professionnelles (une forme de compagnonnage)
  • l’aide à la participation de producteurs à des dispositifs de haut niveau comme DocuRegio, qui facilite l’accès aux diffuseurs TV nationaux
  • le rapprochement avec la Région Bourgogne pour profiter de son programme de formation des professionnels du spectacle vivant et de l’audiovisuel
  • la mise en place d’avances remboursables pour l’embauche d’un cadre ou l’investissement en matériel et surtout des financements pour faire intervenir des intervenants conseils ou pour accéder collectivement à des marchés.

« Cette première rencontre sera suivie de plusieurs réunions techniques, permettant d’affiner et de chiffrer ces dispositifs, avant leur soumission aux élus en juin », indique le communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 11.37
nuageux
le 23/04 à 0h00
Vent
1.36 m/s
Pression
998.666 hPa
Humidité
79 %

Sondage