Alerte Témoin

DIAPORAMA Trois ans de chantier pour la Cité des Arts de Besançon

Publié le 04/05/2010 - 17:46
Mis à jour le 04/05/2010 - 17:46

Lancé il y a trois ans, ce projet régional imaginé par l’architecte Kengo Kuma ouvrira début 2013. La Cité des Arts et de la Culture abritera le Fonds régional d'art contemporain (FRAC) et le Conservatoire à rayonnement régional (CRR). La première pierre a été posée cet après-midi en présence de Kengo Kuma.

« Trois années de patience, la pierre est posée ». L’inscription qui figure sur la symbolique première pierre du chantier de la Cité des Arts et de la Culture à Besançon est à l’image de son architecte, très zen. C’est sans exubérance que Kengo Kuma a participé ce mardi au lancement de son premier chantier en France.

Le célèbre architecte japonais en a décroché bien d’autres depuis dans l’Hexagone (Paris, Marseille, Aix-en-Provence…). « Encore une fois, la Franche-Comté a eu une longueur d’avance », n’a pas pu s’empêcher Marie-Guite Dufay.

 
Kengo Kuma a avoué qu’il connaissait Besançon grâce à son concours de chef d’orchestre qui a consacré il y a une cinquantaine d’années son compatriote le célèbre chef Seiji Ozawa. « Sa victoire a stimulé le Japon qui n’avait plus confiance en lui. Tous les artistes ont été encouragés. Moi aussi, ça m’a donné le courage de travailler en dehors du Japon. Besançon, ce n’est pas un hasard », a précisé l’architecte qui, à l’instar de tous les intervenants, a rendu un hommage appuyé à Raymond Forni qui avait « une grande exigence ».
 
C’est effectivement l’ancien président de la Région qui a donné l’impulsion à ce chantier qui va transfigurer l’une des entrées de la capitale régionale. La friche urbaine de l’ancien port fluvial de Besançon va accueillir le Fonds régional d’art contemporain (FRAC) le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) sous le même toit. « Un toiture monumentale qui abritera 1200 m2 de panneaux photovoltaïques », a précisé Jean-Louis Fousseret (PS), président du Grand Besançon et maire de la capitale régionale.
 
Il est vrai que la future Cité des Arts et de la Culture sera exemplaire d’un point de vue environnemental et énergétique. C’est d’ailleurs le premier bâtiment culturel de cette importance en France qui s’inscrit dans la démarche BBC (bâtiment basse consommation). Le coût total de l’ouvrage s’élève à 46,4 M€ essentiellement répartis entre le Grand Besançon, la Ville de Besançon et la Région. Participent également au financement l’Etat, l’Europe, la DRAC de Franche-Comté, le conseil général et l’ADEME.
 
Avant que des jeunes élèves du conservatoire interprètent deux chants en japonais et posent dans la première pierre quelques messages ou vœux inscrits sur des petits papiers, le préfet de Région, Nacer Meddah, dont c’était la première sortie officielle importante, a souligné que cet ensemble architectural sera « un élément supplémentaire de notoriété pour la Franche-Comté ».
 
Le mot de la fin revient à Kengo Kuma. « Je vous demande de me supporter encore trois ans ». Il a annoncé qu’il va venir souvent à Besançon pour « surveiller la réalisation de tous les détails ».
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

L’office de tourisme et des congrès du Grand Besançon se prépare à l’arrivée des touristes !

L'Office de tourisme, installé dans les locaux de l'Hôtel de Ville place du 8 Septembre, rouvrira entièrement ses portes au public à partir de mercredi 1er juillet 2020 à 10 heures avec un accueil des visiteurs du lundi au dimanche de 10h à 18h en haute saison (juillet-août). Les visites commentées reprendront ainsi que le dispositif mobile d'informations...

Quoi de neuf au musée Courbet et à la ferme de Flagey cet été ?

PUBLI-INFO • Le musée Courbet à Ornans a rouvert ses portes au public en juin 2020. Quant à la ferme Courbet à Flagey, elle accueillera de nouveau les visiteurs à partir du 4 juillet. Durant l'été, de nombreux rendez-vous sont à ne pas manquer au pays du peintre… Suivez le guide !

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.

Quoi de neuf dans les musées du Centre de Besançon cet été ?

PUBLI-INFO • Jusqu'au 31 août 2020, les musées du Centre de Besançon (musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, musée du Temps et Maison natale du Victor Hugo) sont gratuits… et ce n'est pas tout ! Des visites nocturnes et commentées permettent aux visiteurs de découvrir ces musées incontournables sous un autre regard. L'occasion de faire le plein de culture sans modération ! Nicolas Surlapierre, directeur des musées du Centre nous en dit plus…

Commerces menacés : l’association BBRBU interpelle les candidats à la mairie de Besançon

L'association des Bars, Boîtes, Resto de Besançon Unis a publié ce dimanche 21 juin 2020, jour de la fête de la musique, un lettre ouverte destinée aux trois candidats au second tour de l'élection municipale à Besançon. Le but : attirer leur attention sur les commerces menacés de fermeture dans les mois à venir et les inviter à s'engager officiellement à soutenir leur projet d'événement musical en septembre prochain.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite initier la première édition du festival Besan’Sons en septembre prochain

Dans un communiqué du 21 juin 2020, jour de la fête de la musique, le candidat de la droite et du centre à l'élection municipale de Besançon Ludovic Fagaut, annonce, s'il est élu, la première édition du festival Besan'Sons en septembre prochain "pour combler les attentes des passionnés de toutes les esthétiques musicales qui font la diversité de notre culture bisontine."

"L'étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde" (chapitre 4)

Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Cette semaine, place à une nouvelle oeuvre à destination à un public de 3e : "L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde" : l'histoire d'un notaire, Gabriel John Utterson, qui enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     11.87
    partiellement nuageux
    le 04/07 à 6h00
    Vent
    1 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    93 %

    Sondage