Disparition du radar pédagogique de Châteaufarine à Besançon

Publié le 22/06/2011 - 16:37
Mis à jour le 22/06/2011 - 16:37

Mis en service jeudi dernier, le 2e radar pédagogique de France installé en amont d’un radar fixe a été volé dans la nuit de samedi à dimanche. L’appareil et le panneau photovoltaïque servant à l’alimenter ont disparu….

PUBLICITÉ

Il ne reste que le mât ! L’appareil destiné à indiquer la vitesse des automobilistes avant le radar fixe de la rue de Dole en direction de besançon a été dérobé ou en partie détruit selon des témoins qui ont retrouvé des débris sur le sol dimanche. Les vandales n’ont visiblement pas été repèrés.

Le Préfet, Christian Decharrière, qui avait assisté à son installation a indiqué qu’un autre radar pédagogique serait  à nouveau installé. Le coût de l’appareil, environ 5 000 euros, sera pris sur les contraventions du radar fixe. Reste maintenant à la société SPIE de Dijon de revenir sur les lieux. Sachant que cette dernière doit installer plus de 200 appareils, il est probable que le nouveau radar pédagogique de la rue de  Dole ne revienne pas de sitôt. En attendant le radar fixe lui flashe toujours les automobilistes qui roulent au dessus de 70km/h. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.56
légère pluie
le 25/05 à 3h00
Vent
1 m/s
Pression
1016.05 hPa
Humidité
95 %

Sondage