Du sursis pour le ravisseur de Kiki ...

Publié le 13/10/2012 - 09:58
Mis à jour le 13/10/2012 - 11:49

Un ouvrier frontalier de 29 ans, qui avait menacé de tuer Kiki, un Yorkshire si sa maitresse ne lui versait pas une rançon a été condamné par le tribunal correctionnel de Besançon à trois mois de prison avec sursis et à verser 500 euros pour préjudice moral. 

 ©
©

« 30.000 euros ou Kiki couic! »

"30.000 euros ou Kiki couic!": c'est le message qu'avait reçu en mars 2012 une quinquagénaire du Haut-Doubs, après la disparition de son Yorkshire. Le kidnappeur, un ouvrier frontalier de 29 ans, exigeait contre la restitution de l'animal une rançon, qu'elle devait selon ses instructions déposer à un arrêt de bus dans un sac. Mais la maîtresse avait prévenu les gendarmes, qui ont pu interpeller l'homme venu récupérer son magot le jour J.

Il nie avoir kidnappé l'animal

Ce dernier a reconnu la tentative d'extorsion, expliquant être en difficultés financières et subir des reproches humiliants de sa compagne, mais il a contesté avoir enlevé l'animal.

Son avocat Me Jérôme Pichoff a fait valoir que cette version était plausible, soulignant lors de l'audience vendredi que "les perquisitions chez lui n'ont rien donné". L'idée lui serait venue en apprenant la disparition de la chienne de cette dame qu'il connaissait.

Kiki est pourtant réapparue mystérieusement à l'issue de la garde à vue de l'individu. "Disparition, lettres anonymes, demande de rançon: on a tous les ingrédients d'un mauvais polar, avec au bout du compte une fin heureuse", a résumé le substitut Arnaud Grécourt, qui avait requis trois mois de prison avec sursis.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Statue de Victor Hugo vandalisée : l’un des auteurs explique que " la couleur de peau n’était pas respectée "

Ce vendredi 25 novembre, le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux a convié la presse à la bibliothèque du palais de justice, suite aux dégradations commises ces derniers jours sur les statues de Victor Hugo et de "L’homme et l’enfant" pour évoquer l’interpellation de deux suspects.

Un ancien responsable de l’aumônerie universitaire de Besançon confesse des " gestes déplacés " envers une jeune femme

Aujourd’hui âgé de 81 ans et en retraite, Mgr Jean-Pierre Grallet, ancien archevêque de Strasbourg, ancien responsable de l’aumônerie universitaire de Besançon, a reconnu avoir eu des "gestes déplacés" envers une jeune femme majeure en 1985. Une enquête est ouverte par la justice pénale et la justice canonique.

Blanchiment lié à l’acquisition d’un château : l’accusé nie s’être fait passer pour mort

Une arrivée "rocambolesque" en France et une mémoire parfois sélective : le principal prévenu dans l'affaire de blanchiment liée à l'achat du château de la Rochepot, en Côte-d'Or, s'est expliqué durant la deuxième journée d'audience, tentant de se défausser sur ses co-prévenus et de brouiller les pistes, mardi 8 novembre à Nancy.

Besançon : Christine Bouquin réagit à l’interpellation de l’ex-directeur de l’Adat

Lundi 17 octobre, Daniel Benazeraf, ancien directeur de l'Agence départementale d’appui aux territoires (Adat), son ex-épouse et la secrétaire comptable de l’agence ont été interpellés après dix mois d’enquête par la police judiciaire de Besançon. 127.000 € de fonds publics ont été détournés. Deux jours après, ce mercredi, la présidente de l’Adat et du Département du Doubs Christine Bouquin a tenu a réagir par voie de communiqué de presse.

Besançon : 127.000 € de fonds publics détournés, l’ex-directeur de l’Adat encourt 7 ans de prison

Le procureur de la république de Besançon est revenu, lors d’une conférence de presse ce mardi 18 octobre, sur la récente arrestation de l’ancien directeur de l’Agence départementale d’appui aux territoires (Adat) dans le cadre d’une enquête préliminaire de détournement de fonds public et d’abus de confiance. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6
couvert
le 28/11 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
98 %