La Haute-Saône et la Côte-d'Or dénoncent les lenteurs de la nouvelle Grande Région

Publié le 30/03/2018 - 10:38
Mis à jour le 30/03/2018 - 17:17

Les Présidents de la Côte d'Or et de la Haute-Saône, MM. Sauvadet et Krattinger, souhaitent créer un espace de dialogue entre les huit départements et la Région. Cela "garantirait la concrétisation rapide des actions d'intérêts communs" face aux "lenteurs du processus de décision" actuel, né de la fusion des anciennes régions. 

 ©
©

TROP DE BLABLA

Pour les présidents départementaux, la conférence territoriale de l'action publique "dans sa forme actuelle, avec ses trop nombreux groupes de travail, ne joue pas ce rôle de convergence d'intérêts entre les acteurs de la région et des départements, pourtant essentiel à la réussite des politiques publiques." Trop de "longueur dans les débats" selon eux.

Ils imaginent donc la création d'un "socle régional commun" qui permettrait "l'équité de traitement entre les territoires tout en prenant en compte leur diversité et la convergence des politiques régionales avec les politiques interdépartementales." Ainsi, ce nouveau système "répondrait tout à la fois aux enjeux régionaux et aux spécificités des besoins des territoires."

Ils proposent de travailler ensemble sur : 

  • Le numérique
  • La mobilité
  • L'éducation collège et lycées
  • L'Emploi, la formation et l'insertion
  • La culture, le sport, le patrimoine et le tourisme
  • Logement et transition énergétique

Et de démarrer "le plus rapidement possible" un "schéma régional d'aménagement et de développement durable des territoires."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives : Jadot au soutien du boulanger Stéphane Ravacley, candidat "atypique"

Le candidat EELV à l'élection présidentielle, Yannick, Jadot, s'est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.71
partiellement nuageux
le 28/05 à 12h00
Vent
4.59 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
34 %

Sondage