Françoise Branget réclame un commissariat pour Planoise

Publié le 14/02/2011 - 18:15
Mis à jour le 14/02/2011 - 18:15

Dans un courrier adressé à Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, la député UMP du Doubs estime « qu’il est primoridal de restaurer partout l’autorité de l’Etat ».

1297708387.jpg
©
Le communiqué de Françoise Branget:

"Après l’indignation légitime témoignée à la suite de l’agression d’un policier dans la cité des « 408 », Françoise Branget, député du Doubs, a interpellé Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur sur un renforcement de la présence policière à Besançon et notamment sur l’opportunité d’installer un nouveau commissariat de police ouvert jour et nuit à Planoise, place Cassin.

Parce qu’il est inadmissible de concevoir que l’on puisse abandonner à quelques « petits caïds » des parcelles du territoire de la République pudiquement appelées : zones de « non droit » alors qu’il serait plus référentiel de les qualifier de : zones de « non vie », en tous cas pour la population acculée au silence et à la peur, il est primordial de restaurer partout l’autorité d’un l’État de droit.
Planoise dispose de nombreux atouts pour satisfaire une excellente qualité de vie à ses nombreux habitants : une zone franche pour dynamiser l’emploi, de nombreux commerces, une offre socioculturelle riche et variée, un théâtre, des salles de concerts, une piscine, une patinoire, des équipements sportifs, des espaces verts de qualité.
Dans la défense de l’intérêt général, Il importe que la petite délinquance soit jugulée et que la sécurité soit assurée aux planoisiennes et aux planoisiens, c’est une question de droit, du bon droit de ceux qui ont choisi d’élire domicile à Planoise".
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Concours Toqués de la Morteau et saucisse de Morteau IGP 2020 : les résultats !

Le concours de cuisine Les Toqués de la Morteau, organisé dans le cadre des 10 ans de l'IGP, a vu s'affronter depuis le 30 septembre 40 participants venus de Bourgogne Franche-Comté. Le pitch : associer la saucisse de Morteau à un ou plusieurs produits locaux (Comté, Morbier, Cancoillotte, Époisses, Vin du Jura ou de Bourgogne) et créer "la recette qui fera l'unanimité". Découvrez les gagnants du concours...

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Enseignant décapité à Conflans : rassemblement des profs d’histoire-géographie lundi après-midi

Effroi, émotion, incompréhension et colère. C'est un mélange de sentiments qui anime la communauté éducative au lendemain de l'attentat islamiste. Un enseignant qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de 47 ans a été décapité à proximité de son collège. Dimanche, ils étaient plus de 900  à Be en hommage à Samuel Paty. Les professeurs d'histoire géographie du secteur de Besançon ont également  décidé de se rassembler ce lundi 19 octobre 2020 à 16h30, toujours devant la statue de Victor Hugo, esplanade des Droits de l'Homme.

Enseignant décapité : plusieurs rassemblements ce dimanche en Franche-Comté

Alors que les profs d'histoire-géographie de la région de Besançon organisent un rassemblement lundi à 16h30, les syndicats Solidaires, FSU, UNSA Education, Sgen-CFDT, FO et CGT Educ'action appellent à plusieurs rassemblements ce dimanche à 15h, à Besançon, Montbéliard, Belfort, Dole, Lons-le-Saunier, Vesoul ou encore Héricourt.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.29
couvert
le 20/10 à 15h00
Vent
2.71 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
60 %

Sondage