IVG: les députés ouvrent la voie à un allongement du délai légal à 14 semaines

Publié le 01/10/2020 - 15:14
Mis à jour le 01/10/2020 - 15:23

Les députés ont donné un premier feu vert mercredi 30 septembre 2020 en commission à une proposition de loi visant à allonger de 12 à 14 semaines de grossesse le délai légal pour recourir à l’avortement, malgré des protestations à droite.
 

 © Julia Fiedler PXB
© Julia Fiedler PXB

Porté par la députée du groupe EDS et ex-LREM Albane Gaillot, le texte est attendu dans l’hémicycle le 8 octobre dans le cadre d’une « niche » réservée à son groupe politique. Il a obtenu le soutien de la majorité et fait suite à un rapport parlementaire de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée qui préconisait cette mesure.

En commission des Affaires sociales, Albane Gaillot a expliqué vouloir "perpétuer, améliorer et approfondir l'esprit de la loi Veil" de 1975 autorisant l'interruption volontaire de grossesse.

45 ans après, "l'accès à l'IVG, qui devrait être un droit effectif aujourd'hui, ne l'est pas en 2020. (...) Ce parcours de l'IVG est considéré par les femmes comme un parcours du combattant", a souligné à son tour la députée LREM Cécile Muschotti.

Outre l'allongement du délai légal d'accès à l'IVG à 14 semaines de grossesse (16 semaines d'aménorrhée), les députés ont voté pour élargir les compétences des sages-femmes, en leur permettant de réaliser des IVG chirurgicales jusqu'à la 10e semaine de grossesse.

Aujourd'hui, les sages-femmes ne peuvent réaliser que des IVG médicamenteuses, une méthode privilégiée par les patientes dans deux tiers des cas.

Les députés ont en outre soutenu la suppression de la "clause de conscience" spécifique à l'IVG, même si les médecins et les sages-femmes auront toujours la liberté de pratiquer l'IVG ou pas.

"Un médecin ou une sage-femme qui refuse de pratiquer une interruption volontaire de grossesse doit informer, sans délai, l'intéressée de son refus et lui communiquer immédiatement le nom de praticiens susceptibles de réaliser cette intervention" Proposition de loi visant à allonger de 12 à 14 semaines de grossesse le délai légal pour recourir à l'avortement

A droite, Thibault Bazin (LR) s'est opposé à l'ensemble du texte en invoquant des "questions bioéthiques pour le foetus et la femme", et les "risques sanitaires supplémentaires des avortements tardifs".

Au RN, Sébastien Chenu a plaidé pour s'en tenir à la "borne actuelle" de 12 semaines: le "cadre doit demeurer solide et pas élastique. Allonger le délai à 14 semaines est un débat sans fin", a-t-il estimé, tout en soulignant son "attachement au droit" à l'IVG.

Le taux de recours à l'avortement a légèrement augmenté en 2019, avec plus de 232.000 IVG pratiquées en France, atteignant son plus haut niveau constaté depuis trente ans, selon une étude officielle.

Sur un tout autre sujet, la majorité a voté en la réécrivant la proposition de loi de Guillaume Chiche (EDS) sur le "congé de parenté". Les LREM ont repris les annonces du président de la République sur l'allongement du congé paternité de 11 à 25 jours consécutifs, et la fixation d'une part obligatoire de 7 jours.

La mesure est déjà prévue pour le prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) examiné cet automne.

Enfin, en commission Développement durable, les députés ont rejeté un texte de Matthieu Orphelin (EDS) qui voulait encadrer la publicité pour la rendre plus écolo-compatible.

(AFP)

Info + : où s'informer

numéro vert : 0800 08 11 11

Doubs

- Centre d’Information et de Consultation sur la Sexualité (C.I.C.S)
27, rue de la République
25000 BESANCON
03 81 83 34 73
cics.25@wanadoo.fr
Du lundi au vendredi : 9h à 17h

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
6, rue de la Vieille Monnaie
25000 BESANCON
03 81 54 21 81 (sur rendez-vous)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
1, rue de la Schliffe
25200 MONTBELIARD
03 81 91 72 38 (sur rendez-vous)

- CENTRE D’INFORMATION ET DE CONSULTATION SUR LA SEXUALITE (C.I.C.S)
27, rue de la République
25000 BESANCON
03 81 83 34 73 (sur rendez-vous)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
36 C, rue de Besançon
25300 PONTARLIER
03 81 38 82 62 (sur rendez-vous)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Maison Médicale
9, rue Maréchal Leclerc
25500 MORTEAU
03 81 67 39 37 (Pas de médecin actuellement)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Hôpital Sainte Croix
1, avenue du Président Kennedy
25110 DE BAUME-LES-DAMES
03 81 54 21 85 (sur rendez-vous)

Haute-Saône

- CIDFF - Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de Haute-Saône
20, rue Didon
70000 VESOUL
03 84 76 32 38
cidff70-secretariat@laposte.net
Du lundi au vendredi : de 9h à 12h et de 14h à 17h
Mercredi : permanence juridique téléphonique de 9h à 12h.

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Centre hospitalier du Val de Saône
Centre périnatal de proximité
1, rue de l’Arsenal
BP 155
70100 GRAY
03 84 64 62 60
03 84 64 61 61 (standard)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Centre hospitalier intercommunal
37 rue Carnot
70200 LURE
03-84-62 43 57
03 84 96 60 60 (standard)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Centre hospitalier intercommunal de la Haute-Saône
12 rue Grammont
70300 LUXEUIL LES BAINS
03 84 93 35 22
03 84 96 60 60 (standard)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Centre hospitalier intercommunal de la Haute-Saône
Service de Gynécologie-obstétrique
2, rue Heymès
70000 VESOUL
03 84 96 60 49 (service de gynécologie-obstétrique)
03 84 96 66 26 (planification)
03 84 96 60 60 (standard)

Territoire de Belfort

- CIDFF - Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles du Territoire de Belfort
3, rue Jules Valles
90000 BELFORT
03 84 28 00 24
cidf-belfort@wanadoo.fr

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Parc technologique
14B, rue des Entrepreneurs
90000 BELFORT
03 84 28 17 12
Les lundis de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00
Les mardis et jeudis de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h30
Les mercredis de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30
Les vendredis de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Jura (39)

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Centre Hospitalier Louis Pasteur
Avenue Léon Jouhaux (entrée par le service de gynécologie)
39108 DOLE
03 84 79 68 71
03 84 79 80 80 (standard)
Mardi et jeudi après-midi - (sur rendez-vous le jeudi après-midi)
Permanence le mercredi après-midi de 13h30 à 15h30
Standard téléphonique du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Maison départementale des Solidarités
4, Cours Clémenceau
39100 DOLE
03 84 79 60 80
03 84 79 61 08
Accueil du lundi au vendredi 9h à 12H - 13h30 à 16h30
Entretiens et consultations médicales, permanence tous les mercredis après-midi : 13h30 à 15h30

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Maison départementale des Solidarités
20, Avenue Edouard Herriot
39300 CHAMPAGNOLE
03 84 52 13 35
03 84 52 74 67
Permanence le mercredi après-midi de 13h30 à 16h30
Standard téléphonique du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Maison départementale des Solidarités
5, rue du Colonel Mahon
39000 LONS LE SAUNIER
03 84 87 13 13
03 84 87 13 02
Permanence le mercredi après-midi de 13h30 à 15h30
Standard téléphonique du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

- CENTRE DE PLANIFICATION ou D’EDUCATION FAMILIALE
Maison départementale des Solidarités
14, rue Rosset
39200 SAINT-CLAUDE
03 84 45 20 88
03 84 45 89 31
Permanence le mercredi après-midi de 13h30 à 15h30
Standard téléphonique du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.38
légère pluie
le 05/12 à 18h00
Vent
5.65 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
95 %