Jura : Saint-Claude se mobilise pour "sauver" la maternité et la chirurgie de son hôpital

Publié le 17/04/2018 - 08:18
Mis à jour le 17/04/2018 - 08:18

Entre 180 et 350 personnes se sont rassemblées ce lundi 16 avril 2018 devant l’hôpital de Saint-Claude (Jura), selon la  gendarmerie et la mairie, pour « sauver » la maternité et la chirurgie de l’établissement et dire « non » à leur fermeture.

Avec la fermeture des deux services, certains de ses patients seront à  "deux heures de route" de l'hôpital de Lons-le-Saunier en hiver. "On est en train de démonter un service hospitalier, il y a la volonté  d'enterrer l'hôpital", a déclaré à l'AFP Jean-Louis Millet, maire de  Saint-Claude, une commune de 9.500 habitants située au coeur du massif du Jura  qui a jusqu'à présent "bénéficié de l'exception géographique".

La maternité fermée

A partir de lundi, le service de chirurgie du centre hospitalier de  Saint-Claude passera en chirurgie ambulatoire. Il sera ouvert seulement le  lundi et le mardi, "c'est très dommageable", regrette-t-il. La maternité de l'hôpital a été officiellement fermée le 3 avril. "Il y aura des accouchements qui se passeront dans les ambulances et des bébés qui  arriveront morts à l'hôpital de Lons-le-Saunier, au bout de 2 heures de route  pour certaines patientes des villages du Haut-Jura", s'alarme l'édile,  soulignant les difficultés de circulation dans cette zone montagneuse en hiver.

L'Agence régionale de Santé (ARS) fait valoir que "les femmes continuent de  bénéficier d'un suivi pré et post-natal complet à Saint-Claude, par le relais  du nouveau centre périnatal et pédiatrique de proximité".

"La sécurisation des transports des femmes enceintes, en particulier en cas  d'accouchement inopiné" sera garantie et les professionnels des urgences de  l'hôpital ont bénéficié "d'une formation dispensée par le  gynécologue-obstétricien de Lons-le-Saunier", précise l'agence.

Des effectifs médicaux insuffisants

L'ARS explique la réorganisation de ces services par "des effectifs médicaux insuffisants" - une douzaine d'emplois vacants à Saint-Claude - et un "importants taux de fuites de patients vers d'autres établissements".

"En 2016, plus de 40% des jeunes mères du bassin de vie couvert par le  Centre hospitalier de Saint-Claude ont choisi d'accoucher dans un autre  établissement", selon l'agence. Le Centre hospitalier de Saint-Claude a enregistré un déficit de 3 millions d'euros en 2016 pour un budget hospitalier de 24 millions d'euros, indique  l'ARS.

"On détruit la proximité tous les jours, pour des raisons comptables",  déplore Jean-Louis Millet. Selon lui, "on parle beaucoup de la violence faite aux femmes, mais la première des violences faites aux femmes, c'est la fermeture d'une maternité".

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 27.32
légère pluie
le 25/06 à 15h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
56 %