Le restaurant La Malate à Besançon

Publié le 29/07/2016 - 18:46
Mis à jour le 10/01/2019 - 22:40

En ces journées de fortes chaleurs, nous souhaitions trouver un lieu excentré du centre-ville de Besançon pour déjeuner. Le mercredi 20 juillet 2016, nous avons donc opté pour l’hôtel restaurant La Malate pour sa terrasse proche du Doubs et sa verdure. La cuisine est-elle à la hauteur du cadre ? Nous avons goûté pour vous…

J’avais déjà consommé du très bon vin dans cet établissement il y a quelque temps, mais aucune d’entre nous n’avait mangé dans ce restaurant auparavant. Nous avons réservé une table pour deux personnes dans la matinée.

A notre arrivée, à 12 h 15, nous avons toutes deux été frappées par une découverte sur le petit parking devant l’Hôtel Restaurant : des filets de pommes de terre posés sur le sol à l’extérieur. Est-ce notre plat de ce midi ? Laissons une chance et allons nous installer à l’ombre d’un arbre... Le serveur, qui nous laisse une première image peu sympathique, nous amène les cartes. Après un temps de réflexion, nous passons commande.

Les plats choisis

Le menu Malate
Crevettes Aïoli
Brochettes de Saint-Jacques
Crèle alpine (une invention du chef)

L'avis d’Alexane : le menu commence par une assiette de crevettes accompagnée d'aïoli et d'un quart de citron jaune. Les crevettes sont disposées en arc de cercle et ne sont pas décortiquées. Je décortique donc la première crevette sur laquelle je dépose un peu d'aïoli : l'aïoli est plutôt bon, mais la crevette n'a aucun goût. Ce n'est pas grave, j'en mange une seconde : toujours pas de goût. Je me dis que l'aïoli vole la vedette à la crevette alors j'en mange une sans sauce : insipide.

J'enchaîne avec une assiette composée de deux brochettes de noix de St Jacques avec leur corail pour certaines. Elles sont persillées et salées. Encore une fois je ne trouve aucun goût, aucune saveur à mon plat. Les brochettes sont accompagnées d'une pomme de terre coupée en deux, beurrée et salées. La cuisson est parfaite. J'espère simplement que cette pomme de terre n'était pas sur le parking avec les autres quelques heures auparavant…

Les feuilles de salade sont fraîches. La vinaigrette n'est pas mauvaise, mais je doute de qu'elle soit faite "maison", c'est dommage.

Brochettes de magret de canard

Le plat est servi rapidement. Accompagné de frites et de salade verte, deux brochettes sont disposées sur le côté de mon assiette. La cuisson demandée, rosée, est respectée. Il est temps de goûter... la viande est bonne et tendre assaisonnée de persil et d’ail.  Je goûte la salade qui est fraîche, mais nous pensons fortement que la sauce vinaigrette n’est pas « fait maison ». Même observation pour les frites. En effet, leur forme et leur goût insipide nous laissent penser que ce sont des frites industrielles. 

Les desserts

  • Le dessert d'Alexane : deux petits pots de crème alpine, une invention du chef

Ce dessert est joliment présenté : deux petits pots bien dodus sur une ardoise. Cette crème alpine est une sorte de petit suisse en un peu plus mousseux et compact à la fois, saveur vanillée. Un petit pot est "nature", l'autre est accompagné d'un coulis de fruits rouges. J'ai beaucoup apprécié ce dessert. Enfin un aliment qui a du goût ! J'ai tout de même eu une préférence pour celui qui était accompagné du coulis. La petite touche d'acidité était vraiment très agréable.

  • Coulis de fraise avec crème Mascarpone et morceaux de fraises

La fraise est l’un de mes fruits préférés. Sans hésitation, je commence par celles-ci : elles sont délicieuses. Peut-être des fraises charlottes... Je me laisse surprendre par le goût. En effet, je n’avais pas remarqué que des petits filaments d’écorces de citron vert décorent les fraises. Le mélange de ces deux saveurs est une réussite. La Mascarpone est bon bien qu’un peu fade, mais le coulis de fraise disposé dessous est assez sucré pour rehausser le goût. 

Le service

Le jeune homme qui a pris notre commande était assez rapide et s’occupait activement de la terrasse avec l’aide d’une jeune fille. Il nous a amené nos plats rapidement et la jeune fille nous a débarrassé la table et proposé les desserts.

Un petit sourire en plus ou un intérêt sur ce que nous avions pensé de nos plats auraient tout de même été appréciables... 

Note totale : 68 euros pour deux.

  • La Malate
  • 10 Chemin de la Malate, 25000 Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.17
couvert
le 20/10 à 18h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
71 %

Sondage