... Le vélo à assistance électrique

Publié le 08/11/2014 - 11:45
Mis à jour le 09/11/2014 - 10:02

Tout d'abord, détrompez-vous, le vélo à assistance électrique (VAE) n'est pas destiné aux fainéants (quoique un tout petit peu quand même, mais autant prendre la voiture dans ce cas) ! Habituellement, j'utilise mon vélo pour effectuer les allers et retours entre mon domicile et la rédaction de maCommune.info. Il y a cinq minutes de pédalage et c'est plat ou presque. En essayant le VAE, on a vraiment envie d'en faire plus ! Explications… 

PUBLICITÉ

Lorsque je suis montée sur un vélo électrique pour la première fois, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Est-ce si pratique que ça ? Est-ce facile d’utilisation ? Est-il vrai qu’on peut monter des côtes en pédalant tranquillement ? Est-ce bon pour la santé ? 

Avant de partir vers de nouveaux reportages, Romain Walger, dirigeant de la boutique Proxy Cycles à Besançon, m’explique le fonctionnement. Pour mettre en route la batterie du vélo, il suffit de tourner clé pour la mettre en route. Sur le guidon, un petit écran permet de savoir à quelle vitesse on est, mais il permet également de choisir la puissance avec laquelle on souhaite rouler (de 0 à 6).

Et c’est parti ! 

Une fois toute seule dans la rue avec mon bolide, je teste les différentes « vitesses » proposées sur l’écran. À 0, on pédale sans assistance puis en fonction de la route, on choisit entre 1, 2, 3… jusqu’à 6. À 6, on roule très vite (pour un vélo) au centre-ville par exemple. On peut atteindre facilement les 22 km/h. Pour la grimpette, c’est un jeu d’enfant ! 

Je l’ai utilisé le 30 août dernier pour me déplacer dans tout Besançon alors que je couvrais l’inauguration du tramway. J’ai pu me rendre à la station des Hauts du Chazal depuis la rue Gambetta en 15-20 minutes maximum et sans une goutte de sueur. La route était vraiment agréable et le regard des gens dans leur voiture lorsque vous démarrez à un feu est drôle à observer avant qu’ils ses rendent compte que vous avez un peu d’aide sous la selle…

Sous une température plus fraîche comme ces derniers jours, le vélo électrique ne me quitte pas. Il suffit simplement de s’habiller plus chaudement que lorsqu’on se balade à pied ou en vélo sans assistance, mais le plaisir est le même et partir en reportage jusqu’au quartier St Claude ou Chalezeule est très agréable.

Pour faire des courses en dehors du centre-ville de Besançon, j’utilise ma voiture… Eh oui, le Super U de Roche-lez-Beaupré ce n’est pas la porte à côté et en vélo « classique », il faut être courageux ! Alors qu’en VAE, on ne se pose même pas la question : on y va par la véloroute. Et lorsqu’on sait que la batterie peut nous permettre de faire 100 km, on fonce ! 

Point positif  : Ce qui a été intéressant avec le vélo électrique c’est que j’ai eu envie de faire des distances que jamais je n’aurais eu envie de réaliser à vélo « normal ». Pourtant je pédale quand même et en continu pour aller assez vite !

Points négatifs : Ça ne sert à rien d’avoir un vélo électrique pour faire 5 minutes par jour. Et il vaut mieux avoir correctement chargé la batterie avant de partir en longue balade car le poids du vélo se ressent rapidement surtout en montée, sans un petit coup d’électricité !

Info pratique

  • Nous avons testé le modèle « old-up » de chez Proxy Cycle
  • Proxy Cycle : 138 Grande Rue, 25000 Besançon
  • Ouvert du mardi au samedi
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.22
couvert
le 22/10 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
91 %

Sondage