Les écologistes veulent arrêter le TGV Rhin-Rhône à Belfort

Publié le 04/07/2011 - 16:36
Mis à jour le 04/07/2011 - 16:36

Dans une lettre ouverte aux présidents des trois régions, les présidents de groupe Europe Ecologie Les Verts  d’Alsace, de Bourgogne et de Franche-Comté considèrent la seconde phase de la branche-est comme « une véritable impasse financière » engagée au détriment du développement des trains régionaux.

 ©
©

«Désengagement de partenaires (État, RFF, Suisse, Europe), gouffre financier (1,3 milliard d’€) : la seconde phase de la branche-est (ndlr : entre Petit-Croix et Mulhouse sur 35 km et Villers-les-Pots et Dijon sur 15 km) s’affirme aujourd’hui comme une véritable impasse financière, au vu des quelques dizaines de minutes qui pourraient être gagnées sur l’axe nord-sud », estime Europe Ecologie Les Verts.

A partir de ce constat, « les différents acteurs engagés doivent savoir aujourd’hui exprimer le choix politique et raisonnable de renoncer à la construction de la seconde phase de la branche-est.  Ce projet extrêmement coûteux n’est d’ailleurs pas nécessaire puisque le dimensionnement en gabarit TGV de l’infrastructure n’est que très peu utile dans ces zones courtes d’extrémités de branche, vouées à la décélération et à l’accélération ».

« Nous ne pouvons plus nous permettre de rester dans l’attente de réalisation de projets devenus, par bien des aspects, de plus en plus chimériques. Dans un contexte financier rendu incertain pour les Régions du fait du désengagement de l’État, nos collectivités ont intérêt à se recentrer sur leur mission première en matière de transports, à savoir : la gestion de nos Trains Express Régionaux (TER) », invitent les écologistes en rappelant que près de 80% des voyageurs effectuent des trajets de moins de 50 km depuis leur domicile !

Parmi les pistes évoquées pour utiliser l’argent autrement, les écologistes évoquent la réouverture de la ligne Bollwiller-Guebwiller, la modernisation de la ligne Mulhouse Paris par Troyes et une optimisation de l’existant.

« Nous devons collectivement tourner la page et savoir rester dans les politiques du raisonnable. Cela vaut pour le dossier branche-est seconde phase, la branche-ouest et la Branche Sud. Saisissons cette situation comme une opportunité pour unir nos forces sur de nouveaux projets en renforçant d’une manière plus concrète, plus directe,  notre politique d’investissement en matière de transports ferroviaires ». La lettre ouverte est signé par l’Alsacien Jacques Fernique, le Bourguignon Philippe Hervieu et le Franc-Comtois Marc Borneck, qui, faut-il le rappeler ; fait partie de la majorité PS-Verts du conseil régional de Franche-Comté dont la présidente défend bec et ongles la seconde phase de la branche-est.

Une réunion du comité de pilotage chargé de trouver son financement (1,3 milliard d’euros) aura lieu à Besançon le 11 juillet, alors que l’Etat, par le biais de Claude Liebermann, a fait savoir qu’il n’avait plus d’argent…

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Accès immédiat à la formation ”boîte manuelle” pour un titulaire du permis ”boîte automatique” à partir du 1er mars 2024 

L’arrêté du 15 février 2024 publié au Journal officiel du 18 février 2024, supprime le délai de trois mois jusque-là nécessaire aux conducteurs titulaires du permis de conduire boîte automatique (code B78) pour des raisons non médicales, pour pouvoir suivre la formation de 7 heures permettant de conduire un véhicule équipé en boîte manuelle. Cette mesure annoncée le 17 juillet 2023 dans la mesure n°3 du Comité interministériel de la Sécurité routière, ajoute une nouvelle brique à l’évolution du permis de conduire.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Olivier Rietmann souhaite prolonger jusqu’à Jussey et Culmont-Chalindrey le service ferroviaire TER

Le sénateurs et des élus du département de la Haute-Saône ont adressé une lettre à Marie Guite-Dufay, la présidente de la Région, le 12 février 2024 afin de lui exposer la "nécessité d’étudier, de manière approfondie", la faisabilité d’une relation ferroviaire TER quotidienne entre les bassins de Vesoul et des Hauts du Val de Saône, au titre des liaison domicile- études, domicile-travail mais aussi domicile-services (hospitaliers tout particulièrement).

Les prévisions de Bison futé pour ce premier week-end de vacances d’hiver

Ce week-end du 16 au 18 février 2024 marque le début des vacances scolaires pour la zone A et la deuxième semaine de la zone C. Il s’agit également du début des vacances d’hiver des zones Nord et Centre des Pays-Bas et la fin pour la zone Sud des Pays-Bas et du Luxembourg. Ainsi, la circulation sera dense entre les frontières du nord et les stations de sports d’hiver des Alpes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.49
partiellement nuageux
le 23/02 à 6h00
Vent
4.2 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
92 %