"Chaque médicament devrait être évalué sur des critères objectifs et non polémiques"

Publié le 15/09/2012 - 17:13
Mis à jour le 16/09/2012 - 11:08

Les deux professeurs Bernard Debré et Philippe Even viennent de sortir un guide passant au crible 4 000 médicaments. Ils ont établi une liste noire de 58 médicaments qu'ils jugent dangereux. Face à cette liste, nous avons demandé l'avis de Fabrice Flamand, président du conseil départemental de l'ordre des médecins du Doubs. il est également médecin généraliste à Besançon... 

 

capture_decran_2012-09-14_a_16.51.36.png
Fabrice Flamand est président du conseil départemental de l'ordre des médecins du Doubs ©

« 58 médicaments dangereux »

PUBLICITÉ
maCommune.info : Comment, en tant que président du conseil départemental de l’ordre des médecins du Doubs et en tant que médecin généraliste à Besançon accueillez-vous cette « liste noire » ? 

Fabrice Flamand  : Difficile d’avoir une réponse exhaustive sur une telle liste. Il existe des médicaments à problème dont certains apparaissent dans cette liste, ils sont connus et font l’objet de recommandations de prescription. Il est souvent possible de les remplacer par des produits plus anciens bien connus et moins couteux.

mC : « Le guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles, ou dangereux » parle de centaines de nouvelles molécules inefficaces. Constatez-vous depuis quelques années, l’apparition de médicaments qui ne servent à rien ? Comment les médecins résistent à ce phénomène ?  

FF : Il existe une revue périodique professionnelle totalement indépendante de l’industrie pharmaceutique qui est lue par de nombreux médecins et qui leur permet de se faire une opinion indépendante.

mC : Les 58 médicaments présentés dans la liste noire sont-ils réellement « dangereux » ?  Y a-t-il des médicaments plus dangereux que d’autres ? 

Un médicament n’est ni bon ni mauvais, il répond à un certain nombre d’exigence et il doit être prescrit par un médecin qui est responsable de ses actes. L’exemple des anticoagulants est significatif. Ces produits sont indispensables et pourtant ils représentent en nombre le plus important contingent d’accidents thérapeutiques hospitalisés (hémorragies). Cela dit, certaines nouvelles molécules ont peu d’intérêt et l’autorisation de mise sur le marché et surtout le prix accordé sont parfois discutables…. 

mC : Le Leem, l’organisation professionnelle des entreprises du médicament, estime que les deux auteurs de l’ouvrage  « misent de manière opportuniste sur la vague de défiance qui a touché, dans le sillage de l’affaire Mediator, le système de santé » L’organisation parle d’amalgames et d’approximations. Qu’en pensez-vous ? 

FF : Il est vrai que l’affaire Médiator entretien un climat de suspicion qui ne me parait pas faciliter l’information juste du public et de nos patients. Toutefois, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain car il est indispensable d’avoir à disposition de nouvelles molécules pour prendre en charge les pathologies lourdes ou chroniques. De ce fait, certains médicaments ne vont révéler leurs effets secondaires que lorsqu’ils seront prescrit à grande échelle. C’est là que nous devons être vigilant et si l’effet secondaire est avéré et dangereux, le médicament doit sortir plus rapidement du circuit de mise à disposition.

Il me semble donc peu opportun de diffuser ainsi au grand public une liste noire dont chaque médicament devrait être évaluer sur des critères objectifs et non polémiques.

Rappelons nous l’horreur de la thalidomide prescrite au début des années soixante aux femmes enceintes et à l’origine de graves malformations chez les nouveau nés. Aujourd’hui ce médicament est de nouveau utilisé dans des indications très ciblées en hématologie…

 Aller plus loin : 


Dans l’Obs : le guide des médicaments inutiles….. par LeNouvelObservateur

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.65
légère pluie
le 21/10 à 12h00
Vent
2.53 m/s
Pression
1020.56 hPa
Humidité
87 %

Sondage