L'UFC Que choisir se joint à la plainte européenne contre l'application TikTok. Pourquoi ?

Publié le 16/02/2021 - 17:05
Mis à jour le 16/02/2021 - 16:39

Alors que TikTok, application de partage vidéo, a acquis une place prépondérante chez les plus jeunes, l’UFC-Que Choisir dénonce "les multiples infractions aux droits des utilisateurs" et se joint à la plainte du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC) auprès de la Commission européenne et du réseau des autorités de protection des consommateurs.

 © TikTok
© TikTok

L’UFC-Que Choisir alerte ainsi la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes DGCCRF et l’invite à enquêter sur ce géant des réseaux sociaux.

Selon l'association de consommateurs, dénonce une rédaction des conditions générales d'utilisation "peu claire", "des clauses contraires à la Loi et qui favorisent TikTok au détriment des ses utilisateurs." En gros, TikTok se donne le droit de faire ce qu’il veut des vidéos publiées : les utiliser, les modifier, les reproduire sans que les utilisateurs n’aient leur mot à dire… mais c’est illégal.

La protection des utilisateurs les plus jeunes en question

 La plateforme TikTok accepte les inscriptions à partir de 13 ans, ce qui fait qu'elle est très plébiscitée par les adolescent.es. Mais l'UFC Que choisir affirme que les mesures mises en œuvre pour protéger le public vulnérable ne sont "clairement pas au rendez-vous : pas de réelle protection contre la publicité cachée et, surtout, des contenus potentiellement dangereux."

"Pour que les utilisateurs, et en particulier les plus jeunes, puissent jouir de leurs droits et utiliser le réseau en toute sécurité", le BEUC, avec l’UFC-Que Choisir et d’autres associations membres, lance une alerte auprès de la Commission européenne et des autorités nationales de protection des consommateurs (DGCCRF) via le mécanisme d’alerte externe, pour pratiques commerciales trompeuses, et déloyales. L’objectif est double :

  • Que soit lancée une enquête à l’échelle européenne et nationale sur les pratiques de Tiktok ;
  • Qu’une décision contraignante soit prise par les autorités de protection de consommateurs concernées, notamment celle de contraindre TikTok à :

- mieux informer les consommateurs sur sa politique et son modèle économique ;

- expliquer le fonctionnement de sa politique d’achat de pièces de monnaie et ses implications financières ;

- mettre en place des mesures efficaces de protection des mineurs notamment en matière d’utilisation de leurs données personnelles et d’exposition au marketing, à la publicité cachée et aux contenus inappropriés.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.44
couvert
le 15/04 à 15h00
Vent
4.89 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
34 %

Sondage