Meurtre de Narumi : le Chili abandonne les charges contre Nicolas Zepeda Contreras

Publié le 13/06/2018 - 10:23
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Nicolas Zepeda Contreras, principal suspect dans le meurtre de l’étudiante japonaise fin 2016 sur le campus de Besançon, « est libre de ses mouvements » selon le Parisien. Le journal explique que le Chili a décidé d’abandonner les charges contre son ressortissant, faute de demande d’extradition de la part de la justice française.  

© DR  ©
© DR ©

La justice chilienne a décidé fin mars l'abandon de toute action judiciaire à l’encontre de Nicolas Zepeda Contreras, suspecté d'avoir tué dans la nuit du 4 au 6 décembre 2016  sur le campus de la Bouloie à Besançon son ex petit amie, Narumi Kuosaki. Le jeune homme de 26 ans avait rejoint le Chili, son pays natal. La demande d'extradition n'a toujours pas été envoyée par la France. 

La France avait dans un premier temps envoyé une demande à Santiago-du-Chili le 25 janvier 2017 portant sur le placement en détention du suspect. Une demande d'extradition devait être envoyée début 2017 mais le parquet de Besançon, apprenant qu'il ne pouvait la formuler qu'une seule fois, préfère jouer la prudence. En fin d'année dernière, le parquet de Besançon avait déclaré que le document devait être transmis "probablement"début 2018 "une fois que tous les éléments de l'enquête seront réunis". 

Nicolas Zepeda Contreras est "libre de ses mouvements"

"Désormais, le Chilien est totalement libre de ses mouvements dans son pays, même si un mandat d’arrêt international pèse toujours sur lui, qui l’empêche de voyager à l’étranger" explique le Parisien.  

Le dossier est complexe. L'absence de corps représente un fort risque d'un refus d’extradition du Chili. C'est pourquoi elle n'a pas été formulée. Toutefois, la France ne se refuse pas d'envoyer cette unique demande d'extradition ultérieurement. Mais ne sera-t-il pas alors trop tard pour la justice chilienne ?  

Rappel des faits 

La jeune femme de 21 ans qui résidait dans une chambre de la cité universitaire de Besançon a disparu dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016. Sa disparition n'a été signalée à la police que quinze jours après et beaucoup de temps a été perdu. "Cela a permis au mis en cause de nous échapper", a déploré fin 2017 la procureure de Besançon Edwige Roux-Morizot.  

La police soupçonne l'ancien petit ami chilien de Narumi Kurosaki, Nicolas Zepeda Contreras, 26 ans, qui s'est enfui au Chili, d'être l'auteur du crime. "Depuis le début, toutes les pistes convergent sur l’ex-petit ami de Narumi Kurosaki..." selon la procureure.

Malgré d'importantes recherches en forêt de Chaux, notamment vers Dole dans le Jura, le corps de la jeune femme n'a jamais été retrouvé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Procès Zepeda : la défense demande le renvoi du procès

La défense de Nicolas Zepeda a demandé ce lundi 18 décembre 2023 le renvoi du procès alors que le Chilien devait s'exprimer pour la première fois sur l'assassinat de Narumi Kurosaki dont il répond en appel devant la cour d'assises de la Haute-Saône, en raison de nouveaux éléments ne figurant pas  selon les avocats dans la procédure.

Zepeda, manipulateur “à la limite de la mythomanie”, selon un expert

Le Chilien Nicolas Zepeda, rejugé en appel pour l'assassinat de son ancienne petite amie japonaise Narumi Kurosaki, présente un profil "manipulateur", "à la limite de la mythomanie", selon les conclusions d'un expert présentées jeudi devant les assises de la Haute-Saône, objets d'une passe d'armes entre lui et la défense.

Procès Zepeda : des traductions compromettantes au coeur des débats

"Souvenirs différents" ou "explications biscornues" ? : Nicolas Zepeda et une témoin se sont opposés lundi 11 décembre 2023 devant les assises de la Haute-Saône autour de traductions de messages en japonais potentiellement compromettantes pour le jeune Chilien, rejugé en appel pour l'assassinat de Narumi Kurosaki.

Affaire Narumi : Nicolas Zepeda reconnaît finalement sa présence dans la résidence de la victime

"Je suis rentré dans cette résidence pour frapper à la porte de Narumi" Kurosaki : accusé de l'assassinat de cette étudiante japonaise en décembre 2016, Nicolas Zepeda a reconnu mercredi pour la première fois, sept ans après, sa présence dans le bâtiment ou vivait l'étudiante japonaise.

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.53
légère pluie
le 24/04 à 15h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
86 %