Alerte Témoin

Municipales 2014 : Avere-France appelle les candidats à intégrer l'électromobilité à leurs projets

Publié le 28/10/2013 - 15:56
Mis à jour le 28/10/2013 - 16:00

Alors que les municipales 2014 se préparent, l’Avere-­France, association nationale pour le développement de la mobilité électrique, édite un guide pratique engageant les candidats à inscrire l’électromobilité au cœur de leur campagne et à impulser une dynamique de mobilité durable sur les territoires. 

capture_decran_2013-10-28_a_15.42.58.png
Avere-France

Destiné à être diffusé à grande ampleur dans le numéro d’Octobre du courrier des Maires, sur le salon des Maires, au sein des antennes locales des partis politiques, ou encore auprès des permanences de campagne des plus grandes villes de France, ce guide pratique "rappelle les grands enjeux économiques, sociétaux et environnementaux de l’électromobilité pour les communes" selon Marie Castelli, secrétaire générale d'Avere-France. 

Des communes de plus en plus électromobiles

De nombreuses villes en France, de petite ou de grande taille, ont déjà rejoint le cercle des communes électromobiles. En témoigne, le nombre croissant de collectivités présentant leurs actions aux Trophées des villes électromobiles, organisés par l’Avere-­France depuis déjà 4 ans. En 2013, pas moins de 109 collectivités (communes, communautés de communes et/ou agglomérations) se sont portées candidates aux Trophées.

L'électromobilité sous différentes formes

L’engagement des villes dans l’électromobilité revêt de multiples formes ; déploiement de bornes de recharge sur le territoire, acquisition de véhicules de flottes électriques et hybrides, développement de transports publics électriques, comme le tramway, mise en place de services auto-­?partage, etc.

"Si ces initiatives connaissent un vrai développement, elles doivent concerner aujourd’hui plus de communes. Les enjeux environnementaux, et notamment l’importance de la pollution en ville, nécessitent d’aller plus vite" précise la secrétaire générale de l'association. L’Avere-­France a créé ce guide pratique "pour d’informer, d’impliquer et d’accompagner les candidats dans leur démarche en faveur du déploiement de la la mobilité électrique dans leur commune" ajoute-t-elle.

L'Avere-France tente de motiver

"Développer la mobilité électrique sur un territoire doit faire l’objet d’une réflexion globale, intégrant des notions aussi larges que la régulation du trafic, la réduction de la pollution de l’air ou encore l’optimisation de la mobilité des citoyens". 

Le guide pratique de l’Avere-­France s’inscrit parmi les outils et opérations mis en place par l’association "pour motiver et soutenir concrètement les collectivités dans leur projet et leur réflexion électromobile" indique Marie Castelli, dont :

  • Le Cercle Clé des Collectivités électromobiles, groupe de travail qui permet aux collectivités déjà engagées dans la mobilité électrique de partager leurs expériences et d’essaimer les bonnes pratiques auprès de territoires désireux de mettre en œuvre leur propre projet.
  •  Les Journées de sensibilisation et d’information en région destinées aux acteurs locaux : élus, directions territoriales, entreprises locales... ;
  • Les Trophées des villes électromobiles ;
  • La mise en place d’un centre de ressources documentaires en ligne, véritable mine d’informations pour les collectivités. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi

Comment préserver l'air ? • Ce 16 septembre 2020 se tient la 6° édition de la « Journée nationale de la Qualité de l’Air », organisée par le Ministère de la Transition écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).

Bourgogne : les professionnels attendent un millésime 2020 « remarquable »

Le millésime 2020 s'annonce "remarquable" en Bourgogne, selon l'interprofession, qui s'est félicité jeudi de la bonne résistance de ses vins à l'export malgré un contexte économique mondial difficile, aggravé par la crise sanitaire. En terme de volume, bien que la pluviométrie cet été a été "minimale", les viticulteurs prévoient une année "autour de la moyenne", après une très faible récolte en 2019 dûe aux aléas climatiques.

L’automobile à hydrogène : un segment de niche, mais une vision d’avenir

Propulser des voitures, bus ou camions sans aucune émission polluante, c'est la promesse de la pile à hydrogène, dont la filière démarre lentement, mais pourrait s'imposer à terme face aux batteries rechargeables. Le constructeur PSA devrait lancer les premiers véhicules utilitaires à hydrogène (Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Opel Vivaro) fin 2021.

Le train à hydrogène en France : pas avant 2025

Avec un train de retard sur l'Allemagne, pays dans lequel il est déjà sur les rails, l' hydrogène pourrait bien arriver d'ici 2025 en France grâce un plan de relance et l'annonce ce mardi d'un plan d'investissement de 7 milliards d'euros en faveur de cette filière énergétique sur laquelle mise la région Bourgogne Franche-Comté. Garantis "à zéro émission", les trains à hydrogène émettent uniquement de la vapeur d'eau et de l'eau condensée.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.65
    peu nuageux
    le 20/09 à 12h00
    Vent
    1.92 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    79 %

    Sondage