Pierre Moscovici, le nouveau commissaire européen aux Affaires économiques

Publié le 10/09/2014 - 12:16
Mis à jour le 26/09/2014 - 00:41

L’ancien ministre de l’Economie, Pierre Moscovici vient d’être nommé commissaire européen aux Affaires économiques ce mercredi 10 septembre 2014 vers midi.

© d poirier ©
© d poirier ©

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll s'est félicité de la nomination mercredi de Pierre Moscovici comme Commissaire européen à l'Economie et aux Finances, soulignant qu'elle était "bien conforme à la demande et aux souhaits de la France". "Mon ancien collègue au gouvernement est commissaire, présenté par la France à un poste qui avait été souhaité dans le débat sur la nouvelle Commission, sur les questions économiques et financières", a-t-il souligné devant la presse, lors de son compte-rendu hebdomadaire du Conseil des ministres.

La France a dû batailler ferme à Bruxelles pour que l'ancien ministre des Finances de François Hollande obtienne ce poste sensible, affrontant les réticences de Berlin qui voyait d'un mauvais oeil l'idée de confier la surveillance budgétaire au représentant d'un pays coupable de multiples dérapages budgétaires.

Dans ses nouvelles fonctions, le socialiste Pierre Moscovici devra évaluer la situation économique de son pays qui a repoussé mercredi de deux ans, de 2015 à 2017, sa promesse d'un retour du déficit public à 3% du PIB, invoquant "une situation exceptionnelle" en Europe.

Réaction des politiques jeudi 11 septembre à la nomination de l'ex-ministre Pierre Moscovici comme commissaire européen aux Affaires économiques :

Laurent Wauquiez, ex-ministre UMP: "voilà quelqu'un qui va être chargé de veiller à la bonne discipline financière et budgétaire au sein de l'Europe". "Il porte le bilan d'avoir menti à l'Europe sur les déficits, d'avoir menti aux Français sur la croissance et d'avoir laissé l'économie française dans un état pitoyable. Vous croyez qu'il va avoir beaucoup de crédibilité?"  "Comment voulez-vous que la parole de la France ait le moindre poids?" (BFMTV/RMC).

Pascal Canfin, ex-ministre EELV : "On va se retrouver dans une situation absurde avec un socialiste français qui va se retrouver le plus orthodoxe des orthodoxes pour critiquer la politique que lui-même n'a pas réussi à mener auparavant. Pour les Français, quelle est la lisibilité?" (RFI)

(Avec AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.56
légère pluie
le 26/06 à 0h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
88 %