Régionales : Sarkozy houspille Joyandet et les ministres-candidats

Publié le 10/09/2009 - 08:06
Mis à jour le 10/09/2009 - 08:06

Le débat sur le non cumul des mandats et des élections régionales s’est à nouveau convié au conseil des ministres. Le président de la République a clairement invité les ministres-candidats à « ne pas étaler leurs états d’âme ».

 ©
©
Primo : Xavier Bertrand, le secrétaire général de l’UMP prône fin août le non cumul des mandats. En clair, on ne peut pas être ministre et président  de région à la fois. Un message soutenu par Nicolas Sarkozy et François Fillon.
 
Secundo : Alain Joyandet, secrétaire d’Etat à la coopération et la francophonie déclare lundi sur le site internet du Figaro  qu’il veut « les deux » (ndlr partir à la conquête de la région Franche-Comté et rester ministre). Il estime que c’est possible. Une position partagée par Jean-Claude Gaudin. Le maire de Marseille  estime «d'expérience» qu’il est possible de mener un mandat local et national.
 
Tertio : En fin de conseil des ministres mercredi, Nicolas Sarkozy a déclaré selon le site du Figaro « Je ne vous force pas la main. Vous prendrez vos responsabilités le moment venu. Mais je vous demande de ne pas étaler vos états d'âme. Il faut accepter la règle du non-cumul » en regardant Roselyne Bachelot qui aimerait bien conquérir les Pays de la Loire. Hubert Falco lui ne sait pas s’il se lancera à l’assaut de la région Paca.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

2e tour des législatives 2024 : réaction d’Éric Fusis, candidat RN battu dans la 2e circonscription du Doubs

Dans la deuxième circonscription du Doubs, Éric Fusis, le candidat du Rassemblement National est arrivé derrière la candidate du Nouveau Front populaire, Dominique Voynet, lors du deuxième tour des élections législatives anticipées de ce dimanche 7 juillet 2024.

2e tour des législatives 2024 : réaction de Séverine Véziès (Nouveau Front populaire)

Dans la première circonscription du Doubs, Séverine Veziès, candidate du Nouveau Front populaire est arrivée en troisième position (31,51%) derrière Laurent Croizier (36,18%, élu) et Thomas Lutz (32,31%) lors du second tour des élections législatives anticipées du dimanche 7 juillet 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.63
partiellement nuageux
le 13/07 à 18h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
59 %