Selon l'Unef, le coût de la vie étudiante "explose"

Publié le 05/09/2023 - 10:42
Mis à jour le 07/09/2023 - 15:47

Explosion des dépenses alimentaires et bourses insuffisantes : le coût de la vie augmente fortement pour les étudiants en raison notamment de l'inflation, selon une enquête du syndicat étudiant Unef. 

Pour l'année 2023-2024, le coût de la vie étudiante en France a augmenté de 6,47%, selon l'Unef. Cela représente un budget supplémentaire nécessaire de 594,76 euros pour l'année, soit 49,56 euros de plus par mois. A Besançon, cela représente une hausse de 5,59%.

"Jamais, en 19 ans d'enquête de l'Unef, l'évolution du coût de la vie étudiante n'avait atteint de tels sommets", souligne le syndicat, qui réalise cette projection, à partir d'une évaluation de la situation financière de plusieurs profils types d'étudiants.

"Nous arrivons à un stade de précarité étudiante majeure qui s'installe dans le temps et dont l'évolution d'une année sur l'autre est sans cesse plus importante".

Un loyer qui augmente à Besançon

Cette année encore, les loyers de Besançon augmentent en moyenne de 1,51%. Ils "représentent toujours le premier poste de dépense des étudiants. Le coût varie selon le territoire", précise l'Unef qui indique que le loyer moyen à Besançon est de 403 €.

Hausse de frais de transports, d'alimentation et d'électricité

Le budget des étudiants est alourdi en particulier par les hausses de frais de transports (+5,91% pour les non boursiers, +3,95% pour les boursiers), d'alimentation (+14,3%) et d'électricité (+10,1%). A Besançon, le coût des transports "est stable" mais "toujours important pour les étudiants".

L'Unef met également en cause le manque d'action du gouvernement pour remédier à la situation. Le syndicat, proche de la gauche, considère notamment la récente réforme des bourses comme "largement insuffisante" pour lutter contre la précarité étudiante.

Le gouvernement a prévu une revalorisation du montant des bourses étudiantes à hauteur de plus de 500 millions d'euros, permettant notamment à 35.000 nouveaux étudiants de devenir boursiers dès la rentrée.

Le montant des bourses, variant désormais de 145,40 à 633,50 euros par mois, reste toutefois "largement insuffisant" pour vivre, pointe l'Unef.

Besançon, une ville où il fait bon être étudiant ?

"En termes de classement, Besançon est 40ème et côtoie la fin du classement. C'est une place rassurante pour le budget des étudiants franc-comtois, en théorie. Cependant on remarque le très faible écart avec l'augmentation nationale. Cela prouve que le contexte inflationniste n'épargne aucune ville et aucun étudiant", conclut l'Unef dans son rapport.

(maCommune.info avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.51
nuageux
le 20/07 à 00h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %