Alerte Témoin

Se protéger du froid : mode d’emploi

Publié le 03/02/2012 - 15:20
Mis à jour le 03/02/2012 - 15:27

Alors que la vague de froid devrait faire perdre encore quelques degrés au thermomètre ce week-end en Franche-Comté, voici quelques réflexes pour lutter contre le froid. Finalement, il suffit juste d’un peu de bon  sens..

froid_tete.bmp_.jpg
dr

Se protéger du froid

Cela est essentiel en particulier pour les personnes âgées ou cardiaques,  : il faut se couvrir la tête, partie du corps par laquelle peut se produire jusqu'à 30% de déperdition de la chaleur corporelle, mais aussi le nez et la bouche pour respirer moins d'air froid.

Toutes les extrémités, la tête (oreilles comprises), mais aussi les mains et les pieds, sont particulièrement vulnérables. Pour éviter tout risque d'hypothermie ou de gelures, mieux vaut donc s'équiper de bonnet ou autre couvre-chef et gants chauds. De bonnes chaussures permettent d'éviter les chutes sur sol glissant.

Plusieurs vêtements superposés protègent davantage qu'un seul vêtement très épais.

Le froid demande des efforts supplémentaires à notre corps, notamment à notre coeur, "qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement", souligne l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Aussi vaut-il mieux limiter les efforts en plein air lorsque le thermomètre plonge, même lorsqu'on est en bonne santé.

Soutenir les personnes plus fragiles 

Le froid menace tout particulièrement les personnes vulnérables : les sans-abri (appelez le 115 si une personne est en difficulté dans la rue), les nourrissons (leur capacité d'adaptation aux changements de température n'est pas encore assez performante), et les personnes âgées (leur perception du froid est atténuée et la diminution de leur masse musculaire les fragilise).

Les personnes souffrant de certaines maladies (insuffisance cardiaque, angine de poitrine, insuffisance respiratoire, asthme, diabète, troubles neurologiques) doivent aussi prendre davantage de précautions. Les cardiaques doivent notamment éviter les efforts importants : ne pas courir, pelleter, déneiger, changer une roue, pousser une voiture...

L'alcool est une fausse bonne idée : il ne réchauffe pas et peut se révéler dangereux, car l'engourdissement qu'il entraîne fait disparaître les signaux d'alerte.

Attention aux appareils de chauffage ! 

A l'intérieur, le grand danger vient des appareils de chauffage, qui, mal entretenus ou mal utilisés, peuvent provoquer des intoxications au monoxyde de carbone. Chaque année en France, environ 5.000 personnes en sont victimes, dont une centaine en meurent (15 cas d'intoxications signalé en Franche-Comté depuid décembre 2011) . Les autorités sanitaires recommandent d'aérer quotidiennement les habitations et de ne jamais obstruer les bouches de ventilation, même par temps froid.

Les appareils de chauffage et de production d'eau chaude doivent être entretenus régulièrement par un professionnel qualifié.

Il ne faut jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero...), ni utiliser les chauffages d'appoint en continu. Enfin, les groupes électrogènes, utilisés notamment en cas de coupure prolongée de l'électricité, ne doivent jamais être placés dans un lieu fermé (maison, cave, garage...).

Allez, corage pour sortir et à vos écharpes ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.99
partiellement nuageux
le 03/06 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune