Un village mérovingien unique en France mis au jour à Pontarlier

Publié le 07/10/2020 - 07:57
Mis à jour le 07/10/2020 - 16:52

Un village mérovingien entier et unique en France, datant des VIe et VIIe siècles, a été découvert à Pontarlier dans le Haut-Doubs, témoignant des stratégies de conquête des Francs, a annoncé mardi l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

Les fouilles, menées depuis plus d’un an, ont révélé l’ancienne présence de ce village entier du premier Moyen Age, de sa nécropole et d’une très rare église en bois à plan basilical sur le site « des Gravilliers« , à Pontarlier, près de la frontière avec la Suisse.

Aucun bâtiment n'a toutefois subsisté sur le site où ne demeurent que leurs fondations. Cet habitat mérovingien qui comportait une dizaine de grands bâtiments de 200 à 300 m2 chacun, probablement constitués d'un partie d'habitation et d'une autre destinée à la stabulation des bêtes, a été occupé pendant près de 200 ans.

"Un village avec son église, son aire d'activité économique et sa nécropole, il n'y en a pas de comparable en France. Mais on en trouve en Suisse alémanique et en Bavière (Allemagne), d'où l'hypothèse d'une architecture en bois d'influence germanique", a expliqué lors d'une conférence de presse Michiel Gazenbeek, responsable de recherche archéologique à l'Inrap.

L'apparition du village est contemporaine de la période de conquête du royaume des Burgondes par les Francs. Selon les archéologues, les Francs auraient déplacé une famille de nobles germaniques, avec sa suite, pour l'implanter dans ce domaine afin d'asseoir leur domination.

Village reconstitué © Inrap
Village reconstitué

A l'époque, le bourg de Pontarlier était un lieu de passage stratégique pour relier le sud au nord de l'Europe. "C'était la route à surveiller et à contrôler à tout prix", précise M. Gazenbeek.

74 tombes et des milliers d'ossements d'animaux

Des traces de cabanes permettant de stocker les aliments, les animaux ou diverses activités, ainsi que 74 tombes disséminées dans le village ont aussi été découvertes lors des fouilles.

Les objets présents dans les tombes - épées, éperons, bijoux - montrent que les personnes qui habitaient ce village avaient un certain "statut social", souligne Michiel Gazenbeek.

La découverte d'amas de milliers d'ossements d'animaux, essentiellement des boeufs et des chevaux, a permis d'établir la présence d'une boucherie d'au moins 600 m2.

Pour l'archéologue, cette zone d'abattage "permet de déterminer quels animaux ils ont tué et quelle était l'économie d'élevage pratiquée". Les fouilles, prescrites par l'Etat, ont par ailleurs dévoilé une occupation mésolithique du lieu, datant de 10.000 à 6.000 avant Jésus-Christ et correspondant à la dernière période des chasseurs-cueilleurs d'Europe.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

57e Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon : le jury complet dévoilé

Après l'annonce du maintien de la compétition malgré un contexte sanitaire encore incertain, le Concours de Besançon, qui se tiendra du 13 au 18 septembre, dévoile la composition de son jury 2021. Les inscriptions au Concours seront ouvertes en ligne sur le site internet du lundi 25 janvier au mercredi 10 février 2021, dans la limite des 270 places disponibles.

Une image qui fait du bien… Des enfants en délire à un concert dans leur école maternelle à Besançon

A cause de la Covid-19, les grands ne peuvent pas encore profiter de concerts et de spectacles dans les salles… mais des enfants de la maternelle Jean Zay à Besançon ont eu la joie de recevoir une artiste pour un concert privé ce jeudi 17 décembre 2020 organisé par La Rodia. Et ils ont adoré !

Les savoir-faire en « mécanique horlogère » et « mécanique d’art » de l’Arc Jurassien inscrits à l’UNESCO

Le 15e comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO qui se tient actuellement a Paris a  annoncé officiellement ce mercredi 16 décembre 2020 à 15h30 l'inscription des savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art sur sa liste représentative.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.83
légère pluie
le 21/01 à 9h00
Vent
8.71 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
54 %

Sondage