Vandalisme dans les bureaux de la City au Grand Besançon

Publié le 15/12/2015 - 09:30
Mis à jour le 15/12/2015 - 20:31

Une vingtaine de bureaux, des salles de repas et de convivialités ont été littéralement saccagées dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 décembre 2015 dans les locaux de la City ou travaillent des agents de l'agglomération. Un ou plusieurs individus sont entrés par effraction. Aucun vol, mais de nombreuses dégradations. Jean-Louis Fousseret, le président du Grand Besançon se dit écoeuré  par ces actes de "pur vandalisme".

1294415745.jpg
RFF s'est installé à La City il n'y a pas bien longtemps... ©archives carvy

exclu

PUBLICITÉ

Des armoires vidées, des écrans d’ordinateur brisés dans les bureaux, des photocopieuses dégradées, des cafetières vidées dans la salle de repas. Un ou plusieurs individus s’en sont pris aux bureaux de la City sur plusieurs étages au sein des services de l’agglomération. Les bureaux d’un cabinet de notaires et du CRT (comité régional du tourisme) ont également été la cibles des vandales. Sur place, des bouteilles d’alcool ont été retrouvées et les enquêteurs étaient sur place pour relever des indices qui permettraient de retrouver les auteurs des dégradations. Après avoir retourné les bureaux, ces derniers auraient également laisser des messages écrits menaçants.

Jean-Louis Fousseret « révolté »

« Je suis écoeuré et révolté après ces actes de pur vandalisme » a déclaré Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon et président du Grand Besançon qui s’est rendu sur les lieux tôt ce mardi 15 décembre 2015 pour se rendre compte de dégâts et pour réconforter les équipes de la communauté d’agglomération. « Tout porte un croire qu’il s’agit d’un acte gratuit et stupide par des gens qui étaient visiblement alcoolisés. Je suis aussi en colère et exaspéré. C’est ce type  même d’acte qui mène au sentiment d’insécurité et je demande lorsque l’on aura retrouvé les auteurs que la justice soit sans pitié« .

À 9h les investigations de la police étaient toujours en cours pour tenter de comprendre comment les individus ont pu pénétrer dans les bureaux sécurisés par des systèmes de badges électroniques.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.76
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1015.6 hPa
Humidité
95 %

Sondage