Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Etre handicapé et se déplacer dans le Grand Besançon

© - cliquez sur l'image pour agrandir
L’APF (association des paralysés de France) appelait à un rassemblement samedi après-midi place du 8 septembre pour réclamer de meilleures conditions d’accessibilités aux transports en commun. L’APF en a profité pour faire le point sur les besoins en la matière dans l’agglomération bisontine.

Publicité

Utiliser les transports en commun lorsque l’on est par exemple en fauteuil roulant n’est pas aisée. En tant qu’autorité organisatrice des transports, le Grand Besançon a mis en place des dispositifs dédiés avant même que la loi ne lui autorise mais il reste encore des efforts notamment pour les transports en commun péri urbains. Hormis les gares Viotte et Mouillère, aucune gare de l’agglomération n’est accessible. Il sera possible de se rendre de Viotte à la future gare d’Auxon, mais pas depuis les points d’arrêts situés sur cet axe.

De même, selon l'APF  "les voyages en cars en dehors du Grand Besançon ne sont jamais utilisés par les personnes en fauteuil car les accès sont quasi impossibles ou qu’il faut valider al veille l’unique place qui sera libre."

La loi fixe au 1er janvier 2015 l’obligation de rendre tous les services de transport public accessibles sauf impossibilités techniques avérées. La communauté d’agglomération prévoit d’ici là de rendre un arrêt sur deux accessible.

 

Quels moyens de déplacements pour les personnes handicapées ?

Le Service Ginko Access (ex Evolis)

Depuis 2007, ce service est ouvert à tous les résidents des 59  communes du Grand Besançon. Depuis  2010, ce service est disponible i avec un abonnement, soit autant de voyages que l’on veut pour 24 euros par mois. Selon l’APF « ces changements ont créé une très forte demande : il est donc complètement saturé depuis 18 mois ». 8 minibus dont 6 fonctionnent tous les jours. Le dimanche, un seul de ces minibus circule sur le réseau.

Par ailleurs, l’APF réclame que ce service soit ouvert service aux non-résidents de la communauté d’agglomération comme le stipule la loi et que les horaires de fonctionnement de Ginko Access soient les mêmes que ceux du réseau « classique ». L’assoctaion demande également la CAGB étudie la mise en accessibilité de plusieurs lignes structurantes avant la fin de la réalisation du tram.

En pratique, il faut réserver au minimum la veille pour le lendemain et au maximum un mois avant la date du trajet prévu. Cette réservation se fait par téléphone au prix de 15 cts la minute. La centrale est ouverte de 7h à 19h du lundi au vendredi inclus. On peut théoriquement depuis quelques mois réserver avant 11h du matin pour un trajet l’après-midi.

  • 0 825 00 22 44

 En bus

La ville possède 172 bus  dont 72 sont  accessibles, mais la moitié aurait  leur rampe d’accès en panne. En 2015 la ville a prévu d’avoir équipé un quai sur deux.

Lorsqu’aucun trottoir ou quai n’est aménagé, la rampe des bus ne fonctionne pas (Place du 8 septembre par exemple, ainsi que certains nouveaux arrêts récemment aménagés (rue Francis Clerc, rue Jean Wirsch).

En train

 Le TER desservant les gares à l’Est du Grand Besançon (de Morre à Mamirole) sont accessibles en fauteuil roulant) mais leurs gares ne le sont pas et ne le seront jamais car la réglementation n’oblige pas à rendre accessible un quai de gare sur lequel aucun personnel SNCF n’est en poste Il est donc impossible de prendre ces trains en fauteuil roulant.

La future Gare TGV sera desservie depuis Besançon Viotte par des trains, mais les arrêts bien qu’obligatoirement accessibles par la loi de 2005 (création d’un point d’Arrêt Non Géré après 2007) ne le seront pas, du fait d’un choix de la CAGB.

Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon