Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les femmes occupent 46,6% des emplois en Franche-Comté

©photl.com - cliquez sur l'image pour agrandir
©inseefranche-comté - cliquez sur l'image pour agrandir
Travail

Selon une étude de l’INSEE Franche-Comté dévoilée ce jeudi 8 mars, l’emploi dans la région est moins féminisé qu’en France. Sur 459 000 emplois recensés en 2008, 46,6% sont occupés par les femmes et 53,4% par les hommes.

Publicité

L’INSEE pose la question: existe-t-il encore des “métiers d’hommes“ et des “métiers de femmes“ en Franche-Comté? L’étude basée sur des chiffres de 2008 montre que la répartition des professions par sexe reste globalement cloisonnée.

Les métiers comme exploitants agricoles, artisans, conducteurs routiers, ouvriers du bâtiment, chefs d’entreprises et ingénieurs restent des “métiers d’hommes“ à plus de 90%. De même il existe une plus forte concentration des professions exercées par les femmes, avec parmi elles, les métiers de la petite enfance, de la santé, du commerce et des tâches administratives ou d’accueil.

Des spécificité régionales

Dans la région, certaines catégories d’emploi sont surreprésentées par rapport au reste de la France du fait de la particularité du tissu économique régional: il y a par exemple plus d’ouvrières femmes en Franche-Comté qu’ailleurs.

Parmi les métiers les plus féminisés, celui d’assistante maternelle et de garde d’enfant sont les plus représentés dans la région. En revanche, le groupe “cadre et professions intellectuelles supérieures“ est sous-représenté, chez les hommes, et davantage encore chez les femmes.

Les départements

Sur les quatre départements, le Jura est celui qui s’en sort le mieux avec 47,7% de métiers exercés par les femmes contre 46,5% pour le Doubs, 46,2% pour le Territoire de Belfort et 46,1% pour la Haute-Saône (voir le tableau ci-dessus).

Là encore, les métiers les plus exercés par les femmes ou par les hommes varient d’un département à l’autre.

Une évolution?

Pour l’INSEE Franche-Comté, s’il existe des hommes caissiers, secrétaires ou assistants maternels et des femmes ingénieurs, routiers ou encore, plombiers, « leurs effectifs restent anecdotiques » et la répartition des métiers reste clairement marquée par une différence entre les sexes.

 

 

A lire également: "Le top 15 des métiers "féminins" en Franche-Comté"

Bridget