Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Retards phénomènaux pour les TGV dans l'est jeudi

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Tous les TGV circulant sur la Ligne à Grande Vitesse dans l'est de la France ont été impactés jeudi matin 16 juin et ont connu des retards très importants.

Publicité

Tôt  jeudi matin, un TGV a heurté une biche quelque part autour de Montbard. L'impact a été si violent que l'animal aurait été projeté sur la caténaire et l'aurait endommagée.

Ce n'était décidément pas le jour de la SNCF ce matin-là. Par exemple, le TGV de 5 h 56 au départ de Besançon pour Paris a d'abord été immobilisé plus de 20 minutes à Montbard, "à cause d'un problème de porte". L'agent SNCF annonçait tantôt un départ imminent, tantôt un arrêt d'une durée indéterminée. Beau cafouillage !

Puis l'agent a annoncé qu'un autre TGV avait heurté un animal sur la LGV, rendant celle-ci impraticable, et que que le voyage continuerait sur la voie normale. Résultat : 1 h 15 de retard à l'arrivée à Paris. Plusieurs TGV ont  également été privés de LGV pendant la matinée.

Le pire est que la SNCF ne proposera aucun dédommagement aux voyageurs, "puisqu'il s'agit d'une cause externe". Reste pourtant ce problème de porte défectueuse, dont il est bien difficile, au vu de la communication cahotique de la SNCF, de savoir s'il aurait entrainé un retard de plus d'une demi-heure, ouvrant droit à un dédommagement partiel.

DenisCostille