Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Une alerte attentat dans tous les établissements scolaires de Franche-Comté…

Image d'archives - collège Proudhon à Besançon ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Lundi 11 décembre 2017, un exercice plan particulier de mise en sureté (PPMS) "alerte attentat" a été effectué dans l'ensemble des établissements des premier et second degrés, publics et privés sous contrat de l'académie de Besançon.

Publicité

Au total, 216 989 écoliers, collégiens et lycéens des départements du Doubs, du Jura, de Haute-Saône et du Territoire de Belfort ont participé à l'exercice, soit 1 164 écoles (116 059 élèves), 144 collèges (57 964 élèves), 2 établissements régionaux d'enseignement adapté et 65 lycées (42 966 élèves). 

Chaque année, au moins un exercice "attentat-intrusion" est réalisé dans les établissements scolaires. Il est conçu comme l'aboutissement d'une préparation continue mise en œuvre sur un temps long. 

Ses objectifs ?

  • Vérifier la reconnaissance de l’alarme attentat-intrusion et de son audition en tout point de l’école ou de l’établissement scolaire ;
  • Vérifier les comportements réflexes des membres de la communauté éducative (s’échapper, s’enfermer) ;
  • Eventuellement, tester la chaîne d’alerte (descendante/remontante), l’alerte aux forces de sécurité.

Il est réalisé sur la base de scénarios élaborés sous la responsabilité du recteur d’académie et est adapté en fonction de l’âge des élèves. Il se déroule sans effet de surprise. L’utilisation d’arme factice est proscrite. 

Phase préparatoire

Les chefs d’établissement et directeurs d’école ont été avisés de l’exercice en amont. Les consignes et les fiches d’évaluation ont été transmises par les directions des services départementaux de l'Éducation nationale (DSDEN).

Les chefs d’établissement ont ensuite informé la communauté éducative et les parents quelques jours avant l’exercice de simulation.

Des objectifs multiples

  • Tester l'effectivité des PPMS des écoles et des établissements. - Tester l’alerte SMS (dispositif académique).
  • Tester les cellules des DSDEN.
  • Réaliser un retour d’expérience (RETEX) en établissements.
  • Réaliser un RETEX départemental. - Réaliser un RETEX académique. 

Les comportements à observer

D’une manière générale, dans le cadre d’un tel exercice, il faut respecter les consignes,

se cacher et se barricader sur place. Il convient donc de :

  • rejoindre les locaux identifiés comme étant les plus sûrs ;
  • verrouiller ou bloquer les accès ;
  • éteindre les lumières ;
  • s’éloigner des murs, portes et fenêtres ;
  • s’allonger au sol derrière des obstacles solides ;
  • respecter et faire respecter le silence absolu ;
  • attendre l’intervention de forces de l’ordre ou les consignes de celles-ci ; - rassurer les plus inquiets ;
  • prendre soin des personnes à mobilité réduite. 

L'observation de l'exercice

Chaque établissement a désigné plusieurs observateurs munis d’une fiche d’évaluation :

  • ayant pour but de constater :
  • l’audition du signal d’alerte ;
  • le temps écoulé entre le déclenchement de l’alerte et la mise en sûreté ;
  • la mise en œuvre des conduites à tenir ;
  • le respect des consignes ;
  • le comportement des adultes et des élèves (niveau de stress, prise en charge des handicaps, questions posées, informations données, etc.) ;
  • l’audition du message de fin d’alerte ;
  • la gestion post-crise.

(Communiqué du Rectorat)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille
Lun, 26 Février 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon