48 arrêtés de mise à l'isolement pour des Français de retour de ski en Suisse

Publié le 03/01/2021 - 13:49
Mis à jour le 03/01/2021 - 13:50

mise à jour à 13h45 •

Joël Mathurin, le préfet du Doubs l'avait promis et avait prévenu. "Il y aura des contrôles aux frontières ce week-end pour les Français partis faire du ski en Suisse". Samedi, près de 200 véhicules ont été contrôlés au poste-frontière de la Ferrière Sous Jougne - Vallorbe.

Les préfets peuvent prescrire des mesures de mises en quarantaine ou de placement et maintien en isolement, en particulier des personnes de retour en France en provenance d’une zone accueillant des stations de ski et qui ne ne peuvent  justifier ni du motif professionnel de leur séjour du résultat d’un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures plus tôt.

Pour ce qui concerne la Suisse, les zones accueillant des stations de ski concernent les cantons des Grisons, du Jura, de Neuchâtel, d’Uri, du Valais et de Vaud.

Une opération conjointe police aux frontières, douane, gendarmerie a été menée samedi 2 janvier 2021 de 13h45 à 16h15 au poste-frontière de la Ferrière Sous Jougne. Elle visait, comme cela avait été annoncé par la préfecture des ressortissants français de retour d'un séjour en Suisse dans les cantons accueillant des stations de ski.

"Ces arrêtés ont été pris dans un contexte de retour en France de personnes  s'étant rendues en Suisse dans des zones à risque, dans des stations de ski", a déclaré le directeur de cabinet du préfet du Doubs et sous-préfet, Jean Richert.

Au total, 10 membres de la police aux frontières, 15 gendarmes et 10 agents des douanes ont contrôlé près de 200 véhicules.  '48 arrêtés préfectoraux emportant mise à l'isolement ont été rédigés" indique Jean Richer, le directeur de cabinet du préfet du Doubs qui était présent sur les lieux. Seules quelques familles ont montré patte blanche en présentant des tests PCR négatifs.

"Chaque arrêté est nominatif, il précise l'identité de la personnes ainsi que le lieu où l'isolement sera réalisé", le plus souvent au domicile, a ajouté M. Richert.

L'isolement est prévu pour sept jours. Les possibilités de déplacement sont limitées aux courses alimentaires, aux convocations administratives ou judiciaires et aux démarches de soins, y compris pour réaliser un test. Un test négatif permet de mettre fin à l'isolement.

Selon un décret du 19 décembre 2020, les personnes de retour de l'étranger doivent présenter un justificatif de test de dépistage du Covid-19 datant de moins de 72 heures démontrant qu'elles ne sont pas contaminées. Dans le cas contraire, elles s'exposent à une "mise en quarantaine" ou un "maintien à l'isolement".

"Il convient d'être prudent, on sait que la Suisse est extrêmement impactée par la circulation virale, les personnes qui se rendraient dans ce pays,  notamment à l'occasion de vacances au ski, doivent en tirer les conséquence pour revenir dans les conditions règlementaires", a prévenu M.Richert. D'autres opérations de contrôle de ce type "ont vocation" à se renouveler.

Ces mesures de quarantaine ou d’isolement ne concernaient pas les ressortissants suisses, qui ne font l’objet d’aucune restriction à leur entrée en France, à l’exception évidemment de ceux qui présenteraient des symptômes d’infection au Covid-19.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.55
partiellement nuageux
le 21/01 à 18h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1034 hPa
Humidité
58 %

Sondage