Des chercheurs bisontins partent en Savoie avec leurs échantillons...

Publié le 22/04/2014 - 15:38
Mis à jour le 23/04/2014 - 13:00

Pour réaliser des datations très précises, les chercheurs du laboratoire Chrono-environnement de l’Université de Franche amènent leurs échantillons dans le laboratoire souterrain de Modane, en Savoie. Ils vont utiliser une technique particulière pour tenter de capter le « murmure » radioactif du plomb 2010…

 ©
©

Sciences

Christophe Mavon, chercheur au laboratoire Chrono-environnement à l'Université de Franche-Comté et au CNRS, explique que "c'est une technique non destructive. En revanche, elle va être particulièrement difficile pour mesurer le plomb 210 car c'est un élément peu présent dans le sédiment et il émet une énergie faible".

C'est au milieu du tunnel du Fréjus, sous 1.700 mètres de roches, que des chercheurs du laboratoire Chrono-environnement ont installé une expérience qui permet de dater avec une grande précision les sédiments qu'ils prélèvent au fond des lacs ou des tourbières. C'est seulement là, à l'abri de rayonnements cosmiques, qu'ils parviennent à capter le "murmure" radioactif du Plomb 210 (beaucoup plus précis que le fameux carbone 14).

Plus de détails dans la vidéo ci-après

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.42
partiellement nuageux
le 24/05 à 3h00
Vent
0.85 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
97 %