Etat d'urgence : l'usine PSA Sochaux annule ses portes ouvertes

Publié le 23/08/2016 - 15:56
Mis à jour le 24/08/2016 - 11:16

Dans le contexte de l'état d'urgence, l'usine PSA de Sochaux (Doubs), la plus importante du groupe automobile en France, a décidé d'annuler une manifestation publique prévue en septembre qui proposait une découverte du site à vélo, a-t-on appris mardi 23 août 2016 auprès de la direction.

398539_le-site-de-sochaux-de-psa-le-27-octobre-2011.jpg

La manifestation "A vélo au pays des autos" devait permettre aux curieux de parcourir librement à vélo le site, y compris ses ateliers, le dimanche 18 septembre. Les mesures de sécurité imposées par l'état d'urgence, comme la fouille systématique des visiteurs à l'entrée, sont "impossibles à concilier avec l'esprit" de la manifestation, a expliqué à l'AFP le porte-parole du site automobile. Prise avec "profonde tristesse mais réalisme", la décision n'est pas motivée par un risque d'attentat qui aurait pesé spécifiquement sur l'usine, a-t-on précisé.

La manifestation permet au public d'aller et venir librement dans l'usine. "Cette journée est une sorte de portes ouvertes sur un parcours de 10 kilomètres au sein des 200 hectares du site, on ne peut sécuriser une telle surface", a ajouté le porte-parole.

En outre, la direction a évoqué des problèmes d'engorgement que pourrait causer le filtrage du public: lors de la dernière édition, les entrées s'étaient succédé sans discontinuer pendant 25 minutes à l'ouverture, a relevé le porte-parole.

La dernière édition de la manifestation avait attiré 10.000 participants il y a quatre ans.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Sondage – Comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ?

Cette année, la fête de Noël se déroulera dans un contexte particulier de crise sanitaire, économique et sociale. Les Françaises et les Français ont-ils cœur à faire la fête (avec les gestes barrières) et décorer leur intérieur d'un sapin de Noël ? Et vous, comptez-vous acheter un sapin de Noël cette année ? C'est notre sondage de la semaine…

Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Mise à jour • Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.

Les tapages dans le Doubs en hausse de 80 %…

Depuis le 1er janvier 2020, la gendarmerie dénombre davantage d’émissions de bruits portants atteinte à la tranquillité du voisinage ou la santé de l’homme qu'en 2019.  Depuis le début de l'année 2020, 205 infractions ont été relevées pour ces motifs contre 114 en 2019, soit une hausse de + 80%.

Road-trip en Scandinavie : découvrez comment deux Francs-Comtois ont parcouru 25.000 km en plein confinement…

Originaires de Chapelle des bois, deux frères Antonin (26 ans) et Louis (23 ans) Cordier ont décidé de se lancer dans une aventure périlleuse en février 2020, à moins d'un mois de la crise sanitaire. Un confinement qu'ils ont vécu plutôt "déconfinés". Leur périple en vidéo...

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

Solmiré demande à l’UNICEF de retirer le titre de « collectivité amie des enfants » au Département du Doubs

Lors de la Journée internationale des Droits de l'Enfant le 20 novembre 2020, l'association SolMiRé, (Solidarité, Migrants Réfugiés) à Besançon demandera à UNICEF France de retirer au Département du Doubs le label "Collectivités Amies des Enfants" suite à des "violations de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE)".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.89
peu nuageux
le 23/11 à 21h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
95 %

Sondage