Etat d'urgence : l'usine PSA Sochaux annule ses portes ouvertes

Publié le 23/08/2016 - 15:56
Mis à jour le 24/08/2016 - 11:16

Dans le contexte de l'état d'urgence, l'usine PSA de Sochaux (Doubs), la plus importante du groupe automobile en France, a décidé d'annuler une manifestation publique prévue en septembre qui proposait une découverte du site à vélo, a-t-on appris mardi 23 août 2016 auprès de la direction.

398539_le-site-de-sochaux-de-psa-le-27-octobre-2011.jpg
©afp.com/Sébastien Bozon
PUBLICITÉ

La manifestation "A vélo au pays des autos" devait permettre aux curieux de parcourir librement à vélo le site, y compris ses ateliers, le dimanche 18 septembre. Les mesures de sécurité imposées par l'état d'urgence, comme la fouille systématique des visiteurs à l'entrée, sont "impossibles à concilier avec l'esprit" de la manifestation, a expliqué à l'AFP le porte-parole du site automobile. Prise avec "profonde tristesse mais réalisme", la décision n'est pas motivée par un risque d'attentat qui aurait pesé spécifiquement sur l'usine, a-t-on précisé.

La manifestation permet au public d'aller et venir librement dans l'usine. "Cette journée est une sorte de portes ouvertes sur un parcours de 10 kilomètres au sein des 200 hectares du site, on ne peut sécuriser une telle surface", a ajouté le porte-parole.

En outre, la direction a évoqué des problèmes d'engorgement que pourrait causer le filtrage du public: lors de la dernière édition, les entrées s'étaient succédé sans discontinuer pendant 25 minutes à l'ouverture, a relevé le porte-parole.

La dernière édition de la manifestation avait attiré 10.000 participants il y a quatre ans.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vache de Salon à Besançon : « un évènement d’exception pour le grand public »

Publi-info • Après 30 ans d'absence, l'évènement Vache de Salon revient à Besançon du 14 au 17 novembre 2019 au parc des expositions de Micropolis en parallèle du salon Talents & Saveurs. Au programme : des concours, des animations, des concerts… un véritable show de quatre jours sur 1 000 m2 pendant lesquels 30 000 visiteurs sont attendus.

9 novembre 1989 : la journée qui a changé la face du monde

Günter Schabowski chausse ses lunettes, hésite, farfouille dans ses notes manuscrites. Il semble chercher à comprendre ce qu’il est en train de lire puis répond: "Pour autant que je sache, cela entre en vigueur immédiatement, sans délai...". La bombe vient d’être lâchée. Il est environ 19 heures ce 9 novembre 1989.

Besançon : Un commerçant de bestiaux, prêt à « verser son sang » pour son permis de construire

Dominque Dornier, gérant d'une entreprise de commerce de bestiaux à Hauterive la Fresse, a été victime d'un sinistre en 2017. Il essaie depuis de redémarrer son activité mais se voit refuser ses permis de construire. Ce vendredi 8 novembre 2019, il s'est posté devant la DTT du Doubs avec ses bêtes pour en obtenir un sur La Vrine.

Conférence publique : « Être franc-maçon en 2019 » ce soir à Besançon

Une conférence publique comme on en voit rarement à Besançon se déroule ce vendredi 8 novembre 2019 à 18h30 au Kursaal. Rarement puisque ce sont des francs-maçons bisontins qui organisent cet événement dont Christian Moussard, biologiste hospitalo-universitaire à la retraite et franc-maçon depuis 45 ans. Le thème : "Être franc-maçon en 2019" animé par René Rampnoux, maçon bordelais et ancien grand maître adjoint du Grand Orient de France.

Arrêté anti-pesticide à Nans-Sous-Sainte-Anne : un appel au soutien du maire devant le tribunal administratif

Le maire de Nans-Sous-Sainte-Anne Emmanuel Cretin, a publié un arrêté anti-pesticide en octobre 2019 voté au conseil municipal à l'unanimité. Le préfet du Doubs a très rapidement saisi le tribunal administratif de Besançon. Le maire de la petite commune est convoqué par le juge des référés le 14 novembre prochain…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.56
légère pluie
le 11/11 à 21h00
Vent
3.57 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %

Sondage