Alerte Témoin

Fleurissement de la Ville de Besançon : crocus, narcisses, tulipes et perce-neiges sortent de terre..

Publié le 10/03/2017 - 15:39
Mis à jour le 11/03/2017 - 08:10

A l'automne 2016, les jardiniers de la Ville de Besançon ont planté près de 95.000 bulbes en tout genre. Crocus, narcisses, tulipes, perce-neiges sont en train de fleurir dans tous les quartiers.

capture.png
capture.png

Nature

Au cours de l'hiver, certains bulbes ont déjà commencé à fleurir aux alentours de l’avenue Edgar Faure, sur les promenades de l’Helvétie, de Micaud, ainsi que sur le rond-point de la route de Gray, le boulevard Allende, le parc des Chaprais, et la coulée verte de Saragosse. La ville de Besançon explique que cette naturalisation de bulbes offre à de nombreux insectes pollinisateurs une source de nourriture et ce dès l’arrivée des premiers beaux jours."Le butinage pourra s’étendre sur plusieurs semaines, voir plusieurs mois puisque certaines variétés comme les crocus, les tulipes et autres narcisses, ne fleurissent pas aux mêmes moments que les autres plantes (...) Les bulbes naturalisés sont plus riches en pollen et nectar que leurs cousins horticoles. Ainsi, les insectes apprécient l’arrivée de cette ressource alimentaire à la fin de l’hiver."

Ces bulbes au fleurissement plus naturel que l’on nomme plantes vivaces, ont pour caractéristiques de refleurir chaque année et de se multiplier. Les insectes apprécient donc fortement l’arrivée de cette ressource alimentaire à la fin de l’hiver. "Ces plantations n’impacteront pas la biodiversité du sol car il n’est pas nécessaire de le retourner ou de le bêcher".

En prévision, d’autres naturalisations de bulbes seront réalisées au cours des prochains automnes. Un suivi des insectes pollinisateurs sera aussi mis en place par les jardiniers. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pensions agricoles : vers une revalorisation en 2022, les conjointes « oubliées », déplore la FNSEA

Un volet de la réforme des retraites revient par la fenêtre: l'Assemblée nationale a validé jeudi une proposition communiste afin de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85% du Smic, mais seulement en 2022, au grand dam des oppositions. La FNSEA a déploré jeudi l'"oubli" des conjointes. Le  texte doit s'appliquer aux retraités futurs, et également actuels, ce que ne prévoyait pas le projet de l'exécutif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.3
    nuageux
    le 03/07 à 0h00
    Vent
    1.18 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    53 %

    Sondage