GE Belfort : 2.600 personnes manifestent contre le plan social

Publié le 19/10/2019 - 18:12
Mis à jour le 19/10/2019 - 19:00

Environ 2.000 personnes ont défilé ce samedi 19 octobre 2019 dans l'après-midi en soutien aux employés du site de Belfort de General Electric, visé par un plan social, sur fond de division syndicale, a constaté un correspondant de l'AFP.

manifestation 19 octobre 2019CGT photo
manifestation 19 octobre 2019CGT © CGT GE
PUBLICITÉ

Le défilé de quelque 2.600 personnes, selon le décompte de la préfecture, s'est mis en marche aux alentours de 14H30 sous la pluie pour arriver environ 45 minutes plus tard devant l'usine General Electric.

Outre la présence d'élus locaux, le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, participait à la manifestation, sans faire de déclaration.  Le RN avait aussi appelé ses sympathisants à se joindre à la manifestation, dénonçant dans un communiqué "un impitoyable chantage à l'emploi" de General Electric.


Le rassemblement a débuté sur la décision de la CGT de ne pas se joindre au défilé. Le syndicat a préféré retourner au piquet de grève devant l'usine et se désolidariser des syndicats Sud et CFE-CGC accusés par certains d'être des "vendus" à cause des discussions menées avec la direction.

Ce sont "les salariés et uniquement les salariés qui feront ce choix de rentrer en négociation (...)" portant notamment sur un "rallongement du délai de la négociation du plan social avec 300 emplois sauvés", a déclaré le délégué CFE-CGC Philippe Petitcolin, avant le départ de la manifestation, mettant en garde contre "les engagements de GE (qui) ne valent rien du tout".

Deux choix proposés par la direction

Les salariés doivent se prononcer lundi sur deux nouvelles options de plan social proposées par la direction: l'une réduisant de 111 postes l'objectif initial de 792 suppressions de postes, l'autre le réduisant de 307 postes, mais en contrepartie d'un "plan de réduction de coûts et d'amélioration de la performance du site".

Les effectifs passeraient alors à fin 2020 à 1.079 employés dans le premier cas ou à 1.275 employés dans le second. Si les salariés repoussaient lundi la seconde option, la direction prévient qu'elle soumettrait la première le 21 octobre à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). La direction a appelé également les salariés à "lever au plus vite" les blocages des sites de Belfort et Bourogne" (Territoire-de-Belfort), à l'arrêt depuis une dizaine de jours.

Le 22 juin, environ 5.000 personnes avaient déjà manifesté à Belfort contre le "rouleau compresseur" de General Electric, qui emploie quelque 4.300 salariés à Belfort, dont 1.800 dans l'entité des turbines à gaz, visé principalement par le plan social.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Noël : Grand Besançon Métropole veut attirer les clients…

À partir de ce mercredi 20 novembre 2019 et jusqu'au 15 décembre, Grand Besançon Métropole lance une opération de promotion pour promouvoir le commerce de centre-ville. La campagne s’affiche dans les rues de Dijon, Dole, Gray, Montbéliard, Lons-le-Saunier, Pontarlier, Vesoul ainsi que dans les gares de Franche- Comté et de Dijon.

El Internationale à Besançon : nouvelle vente exceptionnelle en entrepôt les 21, 22 et 23 novembre 2019 !

PUBLI-INFO • L’entreprise de prêt-à-porter El Internationale, implantée historiquement à Besançon depuis 1973, organise dans ses entrepôts, sa cinquième vente exceptionnelle de vêtements pour hommes et femmes. Elle se déroulera pendant trois jours les jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 novembre 2019 !

BMW Motorrad Savy Besançon : une équipe de professionnels et de passionnés à votre écoute…

PUBLI-INFO • La marque BMW, c'est aussi les motos, et pas n'importe lesquels puisque BMW Motorrad est reconnue pour proposer des véhicules de qualité et performants. À Besançon, le concessionnaire BMW Motorrad Savy propose toute la gamme à l'essai et à la vente : des modèles de moto plaisir, roadster, trail comme des motos de tourisme pour les plus affirmés… Découvrez les offres du moment à ne pas manquer chez votre concessionnaire.

Nièvre: les autorités de santé espèrent un repreneur pour une clinique menacée de fermeture

L'Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, après avoir suspendu mercredi l'activité de chirurgie d'une clinique de la Nièvre pour "manquements" à la sécurité, a annoncé ce vendredi chercher une solution de reprise de l'établissement, que le propriétaire veut désormais fermer
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.61
couvert
le 22/11 à 9h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
90 %

Sondage