GE Belfort : 2.600 personnes manifestent contre le plan social

Publié le 19/10/2019 - 18:12
Mis à jour le 19/10/2019 - 19:00

Environ 2.000 personnes ont défilé ce samedi 19 octobre 2019 dans l’après-midi en soutien aux employés du site de Belfort de General Electric, visé par un plan social, sur fond de division syndicale, a constaté un correspondant de l’AFP.

manifestation 19 octobre 2019CGT  © CGT GE ©
manifestation 19 octobre 2019CGT © CGT GE ©

Le défilé de quelque 2.600 personnes, selon le décompte de la préfecture, s'est mis en marche aux alentours de 14H30 sous la pluie pour arriver environ 45 minutes plus tard devant l'usine General Electric.

Outre la présence d'élus locaux, le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, participait à la manifestation, sans faire de déclaration.  Le RN avait aussi appelé ses sympathisants à se joindre à la manifestation, dénonçant dans un communiqué "un impitoyable chantage à l'emploi" de General Electric.


Le rassemblement a débuté sur la décision de la CGT de ne pas se joindre au défilé. Le syndicat a préféré retourner au piquet de grève devant l'usine et se désolidariser des syndicats Sud et CFE-CGC accusés par certains d'être des "vendus" à cause des discussions menées avec la direction.

Ce sont "les salariés et uniquement les salariés qui feront ce choix de rentrer en négociation (...)" portant notamment sur un "rallongement du délai de la négociation du plan social avec 300 emplois sauvés", a déclaré le délégué CFE-CGC Philippe Petitcolin, avant le départ de la manifestation, mettant en garde contre "les engagements de GE (qui) ne valent rien du tout".

Deux choix proposés par la direction

Les salariés doivent se prononcer lundi sur deux nouvelles options de plan social proposées par la direction: l'une réduisant de 111 postes l'objectif initial de 792 suppressions de postes, l'autre le réduisant de 307 postes, mais en contrepartie d'un "plan de réduction de coûts et d'amélioration de la performance du site".

Les effectifs passeraient alors à fin 2020 à 1.079 employés dans le premier cas ou à 1.275 employés dans le second. Si les salariés repoussaient lundi la seconde option, la direction prévient qu'elle soumettrait la première le 21 octobre à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte). La direction a appelé également les salariés à "lever au plus vite" les blocages des sites de Belfort et Bourogne" (Territoire-de-Belfort), à l'arrêt depuis une dizaine de jours.

Le 22 juin, environ 5.000 personnes avaient déjà manifesté à Belfort contre le "rouleau compresseur" de General Electric, qui emploie quelque 4.300 salariés à Belfort, dont 1.800 dans l'entité des turbines à gaz, visé principalement par le plan social.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.94
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
96 %