Alerte Témoin

Haute-Saône : levée des restrictions d'eau

Publié le 26/10/2019 - 09:44
Mis à jour le 26/10/2019 - 09:44

Suite aux précipitations de la semaine, la préfecture de Haute-Saône a décidé ce 25 octobre 2019 d'abroger l'arrêté portant sur la limitation des usages de l'eau conséquent à la sécheresse de cet été...

pluie_orage.jpg
© D Poirier

Les précipitations régulières de ce mois d’octobre ont permis une amélioration de la situation des cours d’eau et une légère recharge des nappes souterraines. Avec une évapotranspiration réduite, les dernières pluies confirment une lente remontée de l’indice d’humidité des sols.

En conséquence, l’arrêté préfectoral portant limitation provisoire des usages de l’eau de niveau 1 « alerte » du 14 octobre 2019 est abrogé.

Repousser les vidanges si possible

Bien que la recharge des nappes s’amorce, leurs niveaux restent encore à des valeurs inférieures aux minimas observés les années antérieures et quelques communes restent en difficulté d’approvisionnement en eau potable.

La période de reproduction des Salmonidés a déjà débuté dans les cours d’eau de 1 ère catégorie. Mais du fait de la sécheresse estivale, aggravée par les réitérations successives de ces dernières années, ces cours d’eau restent très fragiles et vulnérables d’un point de vue environnemental, et notamment vis-à-vis des vidanges de plans d’eau.

Aussi, il est recommandé aux propriétaires d’étangs en liaison avec des cours d’eau de 1ère catégorie de repousser les vidanges après le 1er avril 2020, et en tout état de cause, d’avoir une vigilance accrue sur les conditions de vidange qui doivent s’accompagner des précautions nécessaires pour éviter tout désordre sur ces milieux naturels fragilisés.

Il est rappelé que toute opération de vidange nécessite une déclaration préalable à la police de l’eau du service Environnement et Risques de la Direction Départementale des Territoires à l’adresse électronique suivante : ddt-eau@haute-saone.gouv.fr.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com

Pensions agricoles : vers une revalorisation en 2022, les conjointes « oubliées », déplore la FNSEA

Un volet de la réforme des retraites revient par la fenêtre: l'Assemblée nationale a validé jeudi une proposition communiste afin de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85% du Smic, mais seulement en 2022, au grand dam des oppositions. La FNSEA a déploré jeudi l'"oubli" des conjointes. Le  texte doit s'appliquer aux retraités futurs, et également actuels, ce que ne prévoyait pas le projet de l'exécutif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.8
    partiellement nuageux
    le 05/07 à 21h00
    Vent
    0.86 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    47 %

    Sondage